Archives du mot-clé youssou ndour

Last updated by at .

Le ministre de la Culture du Sénégal est Youssou NDour

Empêché de se présenter à la présidentielle, Youssou NDour vient d’être nommé mercredi soir dans le nouveau gouvernement du Sénégal en tant que ministre de la culture.
youssou-ndour

Youssou N’Dour et la musique dans le gouvernement

A l’instar de Gilberto Gil au Brésil et Michel Martelly en Haïti, Youssou NDour prouve une nouvelle fois que la musique peut mener à tout. En effet, la star sénégalaise a été nommée mercredi soir ministre de la Culture et du tourisme du gouvernement  du nouveau président Macky Sall, dirigé par Abdoul Mbaye.

Pour rappel, le chanteur de 52 ans s’était lancé dans la course à la présidentielle. Dans cet objectif,   il avait fondé en 2010 un mouvement citoyen baptisé «Fekke ma ci bollé» («Je suis là donc j’en fais partie», en langue nationale wolof). Seulement, le Conseil constitutionnel avait rejeté sa candidature au motif qu’il n’avait pas pu valider le nombre requis de soutiens.

Les efforts de Youssou N’Dour récompensé

Youssou NDour n’avait pas désarmé, et a participé  activement à la campagne électorale anti Abdoulaye Wade, 85 ans, au côté de Macky Sall  dénonçant la candidature de ce dernier comme étant «anticonstitutionnelle» après deux mandats.

Il avait même été légèrement blessé à la jambe en février, lors d’une des nombreuses manifestations interdites et violentes qui se sont déroulées à Dakar.

Des responsabilités politiques pour Youssou N’Dour

Après le premier tour du 28 février, l’artiste avait comme tous les opposants appelé à soutenir Macky Sall. Il a alors a offert à l’actuel Président du Sénégal toute sa notoriété de star adulée dans son pays, sillonnant seul ou en sa compagnie le pays pour convaincre les électeurs.

Désormais, le gamin des quartiers populaires de Dakar devenu homme d’affaires avisé va devoir s’acclimater à un nouveau milieu: celui des responsabilités politiques. Et la première mission de Youssou NDour devrait être le règlement de problème d’éventuels conflits d’intérêts.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Senegal : élections ou pas?

Alors que les manifestations et les violences se poursuivent au Senegal, l’opposition réclame le report du scrutin.

senegal

Par Muzan

Mouvement du 23 juin au Senegal

Le « climat d’insécurité générale » au Senegal rend impossible le premier tour de la présidentielle dimanche, estiment l’opposition sénégalaise et les leaders du Mouvement du 23 juin (M23, partis d’opposition et organisations de la société civile). Ils demandent un report du scrutin afin qu’il soit « transparent, libre, apaisé et fondé sur le respect de la Constitution ». Le gouvernement ainsi que la communauté internationale, s’y opposent.

Les candidats du Senegal

Plusieurs candidats, tels que Cheikh Tidiane Gadio, Cheikh Bamba Dièye et Ibrahima Fall, sont favorables à un report en raison de « la situation quasi-insurrectionnelle » dans le pays, selon les mots d’Ibrahima Fall. 14 candidats au total se présentent au Senegal, 13 plus Abdulade Wade le président, mais l’opposition conteste toujours la décision du Conseil Constitutionnel d’autoriser le président à se représenter pour un troisième mandat.

Elections au Senegal

D’autres candidats en revanche, également membres du M23, s’opposent au report du scrutin et poursuivent leur campagne entamée le 5 février jusqu’aujourd’hui, dernier jour de campagne. Ils sont déterminés à participer au vote de dimanche. On compte parmi eux deux anciens Premier ministres de Wade : Macky Sall et Moustapha Niasse, ainsi que le leader du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng. Quant à Abdulade Wade, il affirme pouvoir gagner les élections du Senegal dès le premier tour.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Dakar : Youssou Ndour a été blessé lors d’une manifestation

La violence s’intensifie au Sénégal si bien que le chanteur et opposant sénégalais Youssou Ndour a été blessé à une jambe, mardi 21 février, lors des échauffourées  dans le centre-ville de Dakar.
youssou-ndour

 

Par Plg

Youssou Ndour, blessé à la jambe gauche

Youssou Ndour, qui s’est vu invalider sa candidature à l’élection présidentielle du Sénégal, a donc été blésse au cour d’une dispersion menée par les forces de l’ordre sénégalaise. « Il a été blessé à la jambe gauche, il a été examiné par un médecin, mais il ne souhaite pas en faire une affaire d’Etat », indique Charles Faye, conseiller en communication de son mouvement citoyen  « Fekké ma ci boolé » (Concernés).

Youssou Ndour : affrontements entre policiers et manifestant

Les incidents ont éclaté dans le centre-ville, lorsque, juché sur le toit d’une voiture, Youssou Ndour, opposant au président Abdoulaye Wade, se tenait non loin d’un cordon formé par la police anti-émeute qui lui refusait d’accéder à la Place de l’Indépendance où était prévu la manifestioon. Des pierres sont alors parties depuis la foule qui entourait le véhicule du chanteur en direction de la police, qui a riposté par des tirs de gaz lacrymogènes.

Youssou Ndour soutien le retrait de la course à la  présidentielle de  Wade

Youssou Ndour a très rapidement quitté les lieux, après le début de la dispersion de la police. Des jeunes se sont ensuite éparpillés par petits groupes dans des rues adjacentes, où des barricades de fortune ont commencé à être érigées et incendiées. Pendant près de deux heures, les manifestants, face aux policiers, ont scandé des slogans et chanté des refrains d’une chanson hostile au président Wade.

Youssou Ndour, au côté de trois autres opposants et candidats à la présidentielle, Idrissa Seck, ex-Premier ministre de Wade, Ibrahima Fall et Cheikh Bamba Dièye, tous membres du Mouvement du 23 juin (M23), réclame le retrait de la course du président sortant, Wade, élu en 2000 et réélu en 2007.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Senegal, Wade confirmé, Youssou N’Dour écarté

Le Conseil constitutionnel au Senegal a confirmé la candidature du président sortant Abdoulaye Wade, le chanteur Youssou N’Dour en revanche, est écarté de la liste des candidats.
senegal

Un « Coup d’Etat constitutionnel » au Sénégal

Le Mouvement du 23 Juin au Senegal, regroupant des opposants politiques et des représentants de la société civile, a appelé le peuple sénégalais à « la résistance active » contre la candidature du président sortant. Le Mouvement a nommé un « coup d’Etat constitutionnel » le fait que le Conseil constitutionnel a confirmé le dimanche 29 janvier la liste des candidats à la présidentielle du 26 février dans laquelle le chef de l’Etat sortant, Abdoulaye Wade, 85 ans, y figure alors que le chanteur Youssou N’dour est écarté.

Troisième mandat au Senegal?

Abdoulaye Wade briguera donc un troisième mandat à la tête du Senegal, alors que, pourtant, la Constitution de 2001 l’interdit. Mais les autorités arguent que la première élection de Wade, en 2000, s’est faite sous les règles de la Constitution de 1963, et que donc ce mandat ne peut donc pas être pris en compte. L’opposition y voit évidemment Un argument politique et non juridique et appelle à manifester jusqu’à obtenir satisfaction. Mais là où le bat blesse vraiment, c’est qu’en parallèle, plusieurs candidatures ont été rejetées, et leurs recours aussi. Dans le cas de Youssou N’Dour, le Conseil constitutionnel avance qu’il n’a produit une liste d’électeurs où «seuls 8911 ont pu être identifiés», contre 10 000 requis par la loi. Le chanteur international du Sénégal avait pourtant soumis plus de 13 000 signatures, et aucune motivation n’a été donnée à l’invalidation de nombreuses d’entre elles.

Réactions au Senegal et ailleurs

Les réactions au Senegal sont nombreuses. Déjà, dès l’annonce du troisième mandat du président sortant, des violences avaient éclaté. «Le Senegal a honte, a lancé le roi du Mbalakhsur RFI ce lundi. Le Senegal est meurtri. Le processus de coup d’Etat constitutionnel est consommé. Cinquante-deux ans de construction démocratique viennent d’être balayés», a-t-il lancé. «Le Senegal et son peuple ont mal. Nous avons été trahis par cette décision honteuse. J’ai bien dit « honteuse ». Ni le peuple sénégalais, ni les spécialistes constitutionnels n’ont été entendus. Ce dirigisme et la dictature de maître Wade se sont fait entendre.» En outre, l’opposition a promis de rendre le pays «ingouvernable» si Wade persistait à vouloir se présenter. Par ailleurs Thijs Berman, le chef de la mission d’observation des élections de l’Union européenne, a appelé le Conseil à rendre publiques les raisons de ses décisions. Le Senegal est-il sur le point d’entrer dans une nouvelle ère de conflit politique, voire plus?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Youssou Ndour candidat à la présidentielle … sénégalaise

On l’a connu dans 7 seconds auprès de Neneh Cherry, le chanteur-vedette sénégalais Youssou Ndour, 52 ans, a annoncé lundi soir qu’il sera candidat à l’élection présidentielle de février au Sénégal.

Youssou Ndour
Youssou Ndour

Youssou Ndour la star

Le chanteur Yousou Ndour n’a pas fait que la chanson officielle de la coupe du monde en 1998, il est également à la tête d’un groupe de presse comprenant radio et télévision et c’est sur Futurs Médias (RFM et TFM), qu’il a annoncé sa candidature. Président d’un mouvement citoyen créé en 2010 et baptisé « Fekke ma ci bollé » (« Je suis là, donc, j’en fais partie » en langue nationale wolof), il a indiqué « Depuis très longtemps », de nombreux Sénégalais « ont, par divers moyens, appelé ma candidature à la présidentielle de février prochain. J’ai écouté, j’ai entendu, je réponds favorablement à votre requête. (…) Je suis candidat […] « C’est un devoir patriotique suprême, le meilleur des dons de soi. (…) Je suis l’alternative à l’Alternance ».

Youssou Ndour en politique

Youssou Ndour propose l’alternance au régime du président Abdoulaye Wade, un libéral arrivé au pouvoir en 2000 après 40 ans de pouvoir socialiste. Né en octobre 1959 dans le quartier populaire dakarois de la Médina dans une famille modeste, Youssou Ndour a depuis revêtu plusieurs casquettes : chanteur, producteur, et maintenant politicien. Il a créé à Dakar un studio et une société de production, une société de micro-crédit, anime une fondation caritative et est patron de presse d’un groupe souvent critique envers le régime du président Abdoulaye Wade.

Youssou Ndour n’est pas tout seul

Une vingtaine de personnalités, essentiellement de partis politiques et de la société civile, avaient déjà annoncé leur intention de briguer les suffrages ou ont été choisis comme candidats pour le scrutin, dont le chef de l’Etat sortant Abdoulaye Wade. Le Conseil constitutionnel doit décider fin janvier de la validité des candidatures à la présidentielle qu’il aura reçues. Le premier tour du scrutin est prévu le 26 février. Malgré sa popularité, il est loin d’être sûr que Youssou Ndour soit élu.

Image de prévisualisation YouTube
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)