Archives du mot-clé Standard & Poor’s

Sondage : François Hollande toujours loin devant

Avec moins de 30% des intentions de vote au premier tour de la présidentielle, le candidat socialiste conforte son avance pour la conquête à l’Elysée, selon un sondage Ipsos publié mardi.
francois-hollande

François Bayrou double son score selon le sondage Ipsos

Par ailleurs, le candidat socialiste, affiche un recul de trois points par rapport à la précédente enquête, réalisée début décembre. Nicolas Sarkozy,  à 23%, est en recul de 2,5 points. Au second tour, François Hollande  battrait toujours largement  Nicolas Sarkozy, par 59% contre 41%. Par rapport au précédent sondage début décembre, le candidat socialiste recule d’un point et le président progresse d’autant.

Autre enseignement de ce sondage, la confirmation de la percée de François Bayrou. Le candidat du Modem progresse de sept points, à 14%, par rapport à début décembre dans les intentions de vote pour le premier tour de la présidentielle.

52% des sondés pessimistes  après la notation de la France par S&P

Au premier tour toujours, Marine Le Pen, à 18%, progresse d’un point par rapport à décembre. Eva Joly, la candidate des écologistes, chute quant à elle de trois points, à 3%. Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche, est stable à 7,5%. Quant à Dominique de Villepin, il gagne un point à 3%.

D’autre part, selon ce sondage, 52% des sondés estiment que la dégradation de la note de la France par l’agence de notation Standard & Poor’s aura des conséquences graves ou très graves pour le pays. En revanche, 39% pensent que cela n’aura pas de conséquences graves pour la France.

Cette enquête de sondage, la huitième vague d’Ipsos-Logica Business Consulting, a été réalisée les 13 et 14 janvier auprès d’un échantillon de 948 personnes représentatives de la population française, qui ont été interrogées par téléphone selon la méthode des quotas.

La note de la France menacée par Standard&Poor ‘s

L’agence de notation Standard & Poor’s pourrait placer dans une semaine ou  au plus tard  dix jours, la note de la France sous perspective négative.

Standard&Poor’s  va dégrader la note de la France sous perspective négative

Cette fois ce ne sera plus une erreur, trois semaines après avoir diffusé par erreur un message  annonçant la dégradation de la note de la France,  Standard and Poor’s pourrait dégrader sa note AAA sous perspective négative. Ce serait donc  une première étape vers une possible dégradation de la note maximale dont jouit la France.

L’annonce du changement de perspective « aurait dû être rendue publique dès vendredi, mais, pour des raisons inconnues, elle a été repoussée » selon l’AFP.

La crise financière pèse sur la note de la France

La France jouit actuellement de la meilleure note possible auprès des trois grandes agences de notation, S&P, Moody’s et Fitch. Moody’s a annoncé mi-octobre qu’elle se donnait trois mois pour déterminer si la perspective stable de la note était toujours justifiée.

L’autre agence de notation Moody’s a déjà fait savoir lundi que l’aggravation de la crise financière dans la zone euro pesait sur les perspectives de notation de la dette souveraine de tous les pays européens. La France se savait déjà en première ligne après que les trois principales agences de notation l’ont avertie qu’une intensification de la crise mettrait en danger son fameux « triple A ».

La dégradation de la note de la France met en danger l’Italie et l’Espagne

Le  ministre de l’Économie, François Baroin, a rappelé que la France n’était seule mise en cause par les agences de notation. «Tout le monde est concerné, et pas seulement la France. La France n’est pas une île, c’est un contexte global, une crise de confiance», a précisé le ministre.

Si la note de la France venait à être dégradée, le Fonds européen de stabilité  (FESF), dont la force de frappe se limite à 300 milliards d’euros, serait incapable de venir en aide à l’Italie et à l’Espagne, également mis sous pression par les marchés financiers.

Triple A « AAA » des USA : Standard & Poor’s dégrade les Etats-Unis

L’agence de notation Standard & Poor’s (S&P) abaisse la note des Etats-Unis de « AAA » (triple A) à « AA+ » assortie d’une perspective négative.

AAA
AAA

Triple A « AAA » des USA : Standard & Poor’s dégrade la note américaine

L’agence de notation Standard & Poor’s considère insuffisantes et tributaires d’un aléa politique les mesures budgétaires promulguées par le président Obama et destinées à relever le plafond de la dette américaine à 2100 milliards de dollars.

Les agences Moody’s and Fitch maintiennent la note « AAA » de la premère économie du monde. L’initiative de Standard and Poor’s fait l’objet d’une levée de boucliers de la part des économistes américains. Il est reproché à l’agence de notation de prendre une décision politique qui ne lui appartient pas et fondée sur une erreur de calcul de 2000 milliards de dollars. Le Trésor américain dénonce : « une appréciation entachée d’une erreur de 2000 milliards de dollars parle d’elle-même ».

Triple A « AAA » : La chine interpelle les Etats-Unis

Sur un ton peu adapté à l’endroit d’un Etat souverain, la Chine interpelle les USA en n’hésitant pas à prodiguer ses conseils budgétaires en matière de finance publique.

Principal créancier des Etats-Unis, la Chine, met en demeure la super puissance de prendre les mesures nécessaires à la consolidation de sa dette. Chine nouvelle suggère aux Etats-Unis de réduire ses dépenses militaires et sociales : « Le gouvernement américain doit se résigner à un état de fait douloureux: le bon vieux temps où il n’avait qu’à emprunter pour se tirer du pétrin qu’il avait lui-même créé est terminé »

L’abaissement de la dette américaine offre l’occasion à la Chine de remettre à l’ordre du jour la question d’une monnaie de réserve alternative au dollar américain :
« La Chine, premier créancier de la seule superpuissance mondiale, est dorénavant dans son droit d’exiger des Etats-Unis qu’ils affrontent le problème de leur dette structurelle et assure la sécurité des actifs chinois en dollars »

« Il faut mettre en place une surveillance internationale sur la question du dollar américain et une nouvelle monnaie de réserve, stable et sûre, peut aussi être une option pour éviter qu’une catastrophe soit provoquée par un seul pays »

Des économistes chinois rappellent que la Chine qui détient plus de 1000 milliards de la dette en dollars et considèrent que les bons du Trésor américain ne sont plus sûrs : ils menace de diversifier leurs actifs à un rythme si soutenu que l’économie mondiale s’en trouverait bouleversée.

Triple A « AAA » : Le japon réitère sa confiance dans l’économie américaine


gold or
gold or

Le Japon, deuxième créancier des Etats-Unis réitère sa confiance dans l’économie américaine et va réinvestir ses réserves de change en bons du trésor américains.

Les autorités monétaires japonaises sont intervenues pour faire baisser le Yen qui avait atteint son plus haut niveau face au dollar depuis 1945. 4 000 milliards de yen ont été injectés par les autorités financières pour soutenir le dollar contre le yen ce avant la clôture de vendredi.

L’abaissement de la note triple A « AAA » des Etats-Unis par Standard & Poor’s a dessiné une ligne de front entre les créanciers amicaux et agressifs vis-à-vis des Etats-Unis, les outils techniques indiquent que l’ or (gold) va s’apprécier contre le dollar.