Archives du mot-clé sciences po

Last updated by at .

Mort de Richard Descoings : Hommage au directeur de Sciences Po

On l’appelait parfois entre nous, le mafieux. Mais nous l’aimions bien Richard Descoings, directeur de Sciences Po, notre directeur.

richard-descoings Sciences Po

Richards Descoings, directeur de Sciences Po est décédé

C’est avec tristesse que chacun constate la mort de Richard Descoings, l’actuel directeur de Sciences Po. Directeur depuis de nombreuses années, il faut un directeur original qui fit de Sciences Po, non plus seulement une école, mais une véritable université. Allant de l’avant, ne manquant jamais d’idées, il n’avait pas peur non plus de la controverse qu’il déclenchait à chaque réforme. En tant qu’ancien de Sciences Po, je me dois aussi de lui rendre un hommage personnel.

Hommages des Sciences Po, à leur directeur Richard Descoings

A l’annonce de son décès, c’est toute une institution qui est en deuil. Cette nuit, des élèves se sont spontanément rassemblés devant Sciences Po à Paris pour rendre hommage à leur directeur. Un moment de recueillement devrait être observé également ce mercredi matin à 9 heures. Ce sont des milliers d’étudiants, et des centaines de professeurs qui vont le regretter. Un hommage doit être rendu dans la matinée dans le petit jardin à côté de l’école, rue Saint Guillaume dans le 7e arrondissement.

Les circonstances de la mort du directeur de Sciences Po, Richard Descoings

C’est une mort inattendue. Richard Descoings n’était pas publiquement connu souffrant. Il est décédé mardi à New York, a annoncé mercredi peu après minuit à Paris le directeur adjoint de Sciences-Po Paris, Hervé Crès. La police new-yorkaise a ouvert une enquête. «Il a été retrouvé mort aujourd’hui par un membre du personnel de l’hôtel à 13 heures» locales (18 heures en France). La chambre d’hôtel était «en désordre» mais le corps de Richard Descoings ne portait pas de «signe évident de traumatisme», a-t-il précisé. Le désordre aurait été causé par le personnel médical qui a tenté de le ranimer. Il n’y aurait aucune «preuve d’acte criminel», ou de cambriolage. La mort de Richard Descoings, directeur de Sciences Po, reste pour le moment inexpliquée.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Marc Touati : Quand la zone euro explosera (1e partie)

Directeur associé d’Assya, économiste bien connu, maître de conférences à Sciences Po, Directeur Général Adjoint chargé de la Recherche Économique et Financière de la société d’investissement Global Equities, Marc Touati sort un nouvel  ouvrage: « Quand la zone euro explosera », éditions du moment.
marc-touati
Par Muzan

Marc Touati économiste

Dans des interviews à la presse et à des sites spécialisés il revient sur certains points précis de son livre et de la situation actuelle. A noter également que Marc Touati fut, il y a quelques années, l’un des rares économistes médiatisées à tirer la sonnette concernant la dette de la France et de la zone euro. D’autres économistes au contraire la négligeaient au motif que tel était le principe du crédit. C’était ne pas voir la crise larvée de l’Europe depuis des décennies et la difficulté de la construction européenne.

 

L’analyse de Marc Touati sur la zone euro

 

Ainsi, selon Marc Touati « la zone euro n’est viable que si elle devient une zone monétaire optimale, avec un budget fédéral intégré, une harmonisation du marché du travail et des conditions fiscales et réglementaires. Les autorités ont éteint l’incendie de 2008-2009 dans l’urgence, évitant ainsi une réédition de la crise de 1929, mais elles ont laissé la crise de la dette revenir dans la plupart des pays membres de l’Union monétaire. » Il enfonce le clou lorsqu’il dit « En réalité, nous avons vécu quarante ans de crise larvée… Au lieu d’avoir une approche pragmatique, les autorités conservent une approche dogmatique. Dommage… »

 

Et si la zone euro éclatait?

 

Pour Marc Touati il s’agirait alors d’une catastrophe économique. Il explique : « Rien que le remplacement des pièces et des billets, ainsi que la refonte des systèmes informatiques engendreraient un capharnaüm, qui durerait deux ans. Une sortie de la zone euro se traduirait par une flambée des taux d’intérêt, tant celui de la dette publique que le coût des emprunts des ménages. S’ensuivra un cercle vicieux, avec croissance en berne, explosion du chômage et des déficits…

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)