Archives du mot-clé restaurant italien

Le Chef Massimo Bottura émerveille les disciples du guide Michelin…

Où donc le génie créatif de Massimo Bottura, Chef de l’Osteria Francescana, situé à Modène, en Italie, puise t-il son essence ?

 

 

 

 

Massimo Bottura: un Chef inspiré.

Présent au dernier congrès annuel des Grandes tables du monde, le chef Massimo Bottura, qui est également l’époux d’une critique d’art américaine, fait exploser les saveurs de ses plats grâce à ses nombreuses sources d’inspiration : la musique, l’art et les voyages. Au menu de son restaurant, « le cabillaud nero nero », qu’il dédit au jazzman Thelonious Monk ou encore « le Tom Ka Kai« , soupe thaïe qu’il revisite à l’italienne. Le Chef apporte toujours une pincée de poésie à ses créations culinaires.

 

 

Le "Tom Ka Kaï"à l'italienne du Chef  Massimo Bottura.

 

Massimo Bottura: un Chef qui collectionne les prix.

Ce mercredi 16 novembre, la petite bible rouge a donc récompensé le Chef Massimo Bottura pour son immense talent qu’il met au service de la gastronomie italienne. Formé à l’école d’Alain Ducasse, à Paris et auprès de Ferran Adria (ex-Chef du meilleur restaurant au monde,El Bulli, en Espagne), Massimo Bottura ne cesse de faire parler de lui. Figurant au 4ème rang du classement World’s 50 Best Restaurant de 2011, avec son restaurant l’Osteria Francescana, il contribue au renom de la cuisine italienne.

L’exigeante Italie…

La maison du Chef italien fait partie des 7 établissements, en Italie, ayant reçu le titre de 3 étoiles, c’est dire à quel point l’Osteria Francescana, qui se trouve au cœur de la capitale du vinaigre balsamique, exalte les papilles. En ce qui concerne les tables étoilées, les autres régions d’Italie ne sont pas en reste avec notamment la Lombardie et le Piémont, véritables fiefs de maisons gastronomiques. Le guide Michelin, édition 2012 a également accordé sa deuxième étoile à quatre maisons se situant en région napolitaine, à Rome et en Sicile. Quant à l’avenir de l’Osteria Francescana, dirigé par son Chef Massimo Bottura, il est vain de préciser qu’il s’annonce radieux.

Le Chef Massimo Bottura émerveille les disciples du guide Michelin…

Où donc le génie créatif de Massimo Bottura, Chef de l’Osteria Francescana, situé à Modène, en Italie, puise t-il son essence ?

 

 

 

Massimo Bottura : Chef inspiré

Présent au dernier congrès annuel des Grandes tables du monde, le chef Massimo Bottura qui est également l’époux d’une critique d’art américaine, fait exploser les saveurs de ses plats grâce à ses nombreuses sources d’inspiration : la musique, l’art et les voyages. Au menu de son restaurant, « le cabillaud nero nero », qu’il dédit au jazzman Thelonious Monk ou encore « le Tom Ka Kai« , soupe thaïe qu’il revisite à l’italienne. Le Chef apporte toujours une pincée de poésie à ses créations culinaires.

 

Le "Tom Ka Kaï"à l'italienne du Chef  Massimo Bottura.

 

Massimo Bottura:un Chef qui collectionne les prix.

Ce mercredi 16 novembre, la petite bible rouge a donc récompensé le Chef Massimo Bottura pour son immense talent qu’il met au service de la gastronomie italienne. Formé à l’école d’Alain Ducasse, à Paris et auprès de Ferran Adria (ex-Chef du meilleur restaurant au monde,El Bulli, en Espagne), il ne cesse de faire parler de lui. Figurant au 4ème rang du classement World’s 50 Best Restaurant de 2011, avec son restaurant l’Osteria Francescana, il contribue au renom de la cuisine italienne.

Massimo Bottura, Chef dignement récompensé.

La maison du Chef italien fait partie des 7 établissements, en Italie, ayant reçu le titre de 3 étoiles, c’est dire à quel point l’Osteria Francescana, qui se trouve au cœur de la capitale du vinaigre balsamique, exalte les papilles. En ce qui concerne les tables étoilées, les autres régions d’Italie ne sont pas en reste avec notamment la Lombardie et le Piémont, véritables fiefs de maisons gastronomiques. Le guide Michelin, édition 2012 a également accordé sa deuxième étoile à quatre maisons se situant en région napolitaine, à Rome et en Sicile. Quant à l’avenir de l’Osteria Francescana, dirigé par son Chef Massimo Bottura, il est vain de préciser qu’il s’annonce radieux.

Leslie Bentchakal.

« Un dîner presque parfait » et les Grandes Tables du monde : pour le meilleur du goût…

Depuis leur  brillante collaboration en août dernier, l’émission culte, Un dîner presque parfait, et la très sélect Association gastronomique, « Les Grandes Tables du Monde », ont décidé de renouveler leur partenariat l’année prochaine.

Cet été, les membres des « Grandes Tables du Monde », sollicités comme jury par la chaîne M6,  pour la finale de l’émission « Un Dîner presque Parfait », ont fait exploser l’audimat.  Le président de l’Association,  Marc Haeberlin, ravi de la visibilité apportée grâce à l’émission, a accepté une reconduction  pour l’année prochaine.

Marc Haeberlin, Président des "Grandes Tables du Monde".

Cette année, le Congrès  de l’Association « Les Grandes Tables du monde »,  s’est déroulé dimanche dernier chez Moët et Chandon, à Epernay, la capitale du Champagne,  pour réunir 70 Chefs internationaux. Rien de plus normal que le sujet principal de discussion eût été concentré sur cette soudaine médiatisation officiée par la chaîne M6. L’émission a vraisemblablement apporté un second souffle à l’association, jusque là très discrète.

Créée en 1954, à l’initiative de 5 restaurateurs parisiens, l’Association « Les Grandes Tables du Monde » compte aujourd’hui  « 143 restaurants étoilés dans 23 pays sur 4 continents.  La vocation première de ce club de prestige est de contribuer au développement  de la cuisine, de la cave, du service et des arts de la table à travers le monde ».

Pour faire partie des 144 membres privilégiés, deux étoiles minimum ou son équivalent au guide Michelin sont nécessaires. De plus, une recommandation de trois membres des « Grandes Tables du Monde« , est exigée.  Cette année sur la vingtaine de dossiers reçus, environ la moitié a été retenue, l’excellence a ses exigences.

Étaient présents au Congrès de l’Association : Eric Frechon du Bristol à Paris, le japonais  Yoshinori Shibuya chef de La Bécasse à Osaka au Japon, Massimiliano Alajmo chef du Calandre en Italie, pour ne citer qu’eux.

 

Les membres de l'Association Les Grandes Tables du Monde.

Pour  continuer de voguer sur les flots  du succès et de la notoriété, l’Association « Les Grandes Tables du Monde » a prévu de revoir entièrement son site internet et d’être visible sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. Des liens renvoyant aux sites des membres seront également présents sur la vitrine internet.

Une application permettant à la clientèle d’acheter des bons cadeaux aux meilleurs prix est aussi attendue. Après avoir été célébré dans des villes de caractère telles que Paris, Berlin, Cannes ou Rome, le Congrès annuel de l’Association, aura lieu l’an prochain à Lausanne et sera l’occasion d’examiner les nouveautés mises en place cette année.

L’Association Les Grandes Tables du Monde a le vent en poupe.

Cette année, le congrès  annuel de l’Association Les Grandes Tables du monde,  s’est déroulé dimanche dernier chez Moët et Chandon, à Epernay, la capitale du Champagne,  pour réunir 70 Chefs internationaux.

association les grandes tables du Monde

l’Association Les Grandes Tables du Monde à l’origine…

Créée en 1954, à l’initiative de 5 restaurateurs parisiens, l’Association Les Grandes Tables du Monde  compte aujourd’hui  « 143 restaurants étoilés dans 23 pays sur 4 continents.  La vocation première de ce club de prestige est de contribuer au développement  de la cuisine, de la cave, du service et des arts de la table à travers le monde ».  Depuis, l’Association Les Grandes Tables du Monde a fait du chemin. En effet, en août dernier, les membres, sollicités comme jury par la chaîne M6,  pour la finale de l’émission « Un Dîner presque Parfait », ont fait exploser l’audimat.  Le président de l’Association Les Grandes Tables du Monde,  Marc Haeberlin, ravi de la visibilité apportée grâce à l’émission, a accepté une reconduction  pour l’année prochaine.

Marc Haeberlin, président de l'Association Les Grandes Tables du Monde.
Marc Haeberlin, président de l'Association Les Grandes Tables du Monde.

Le programme du Congrès de l’Association Les Grandes Tables du Monde.

Les festivités de l’Association Les Grandes Tables du Monde ont été lancées avec une grande discussion autour de la gastronomie et de cette soudaine médiatisation officiée par la chaîne M6. L’émission a apporté un second souffle à l’Association Les Grandes Tables du Monde, jusque là très secrète.  Pour faire partie des 144 membres privilégiés, deux étoiles minimum ou son équivalent au guide Michelin sont nécessaires. De plus, une recommandation de trois membres de l’Association Les Grandes Tables du Monde, est exigée.  Cette année sur la vingtaine de dossiers reçus, environ la moitié a été retenue, l’excellence a ses exigences.

Étaient présents au Congrès de l’Association Les Grandes Tables du Monde : Eric Frechon du Bristol à Paris, le japonais  Yoshinori Shibuya chef de La Bécasse à Osaka au Japon, Massimiliano Alajmo chef du Calandre en Italie, pour ne citer qu’eux.

les grandes tables du Monde

Les nouvelles technologies au service de l’Association Les Grandes Tables du Monde.

Le site de l’Association Les Grandes Tables du Monde a prévu de revoir entièrement son site et d’être visible sur les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter. Des liens renvoyant aux sites des membres seront également présents sur la vitrine internet. Une application permettant à la clientèle d’acheter des bons cadeaux aux meilleurs prix est aussi attendue. Après avoir été célébré dans des villes de caractère telles que Paris, Berlin, Cannes, Rome, le Congrès annuel de l’Association Les Grandes Tables du Monde, aura lieu l’an prochain à Lausanne et sera l’occasion d’examiner les nouveautés mises en place cette année.

Leslie Bentchakal.

Il Carpaccio du Royal Monceau Raffles Paris : à découvrir absolument !


La cuisine italienne est reconnue comme l’une des meilleures du monde. Mais la connait-on vraiment ? Pour la découvrir dans tous ses raffinements JeudesGourmets vous propose ce mois-ci une adresse de référence au sein d’un des plus beaux palaces de Paris, le Royal Monceau – Raffles Paris. Le chef Laurent André vous a préparé un menu exceptionnel (voir ci-dessous).

Laurent André a fait ses armes chez Alain Chapel et Alain Ducasse. Il a travaillé à Londres puis à Hong Kong avant de revenir à Paris pour prendre les commandes des cuisines du nouveau Royal Monceau – Raffles Paris. Pour le restaurant italien Il Carpaccio, il s’est entouré de deux pointures : le chef toscan Roberto Rispoli (l’Andana – étoilé Michelin) et Pierre Hermé qui, à sa façon, réinterprète les grands classiques des déserts italiens.

Entièrement repensé et réinventé par Philippe Stark, le Royal Monceau s’impose par sa personnalité et son originalité. Il carpaccio avec son ambiance de trattoria chic n’échappe pas à la règle : élégant sans être écrasant, décontracté sans être léger, le décor comme le service vont vous chanter une romance toscane dont vous vous rappellerez longtemps. Magique.


PREMIER SERVICE POUR PATIENTER

Croûton de foie de lapin à la Maremmana Crudités à la tapenade d’olives noires “taggiasche”

Spumante Brut Metodo Classico, Valentino Réserva Elena Rocche Dei Manzoni

 

DEUXIEME SERVICE

Soupe champêtre “dite Pappa” de tomates goûteuses

Du basilic frais, de fines tranches de pain croustillant

Bellet Rosé Clos Saint Vincent 2010

 

TROISIEME SERVICE

Pâtes “Calamarata” au homard bleu

Petites girolles sautées

Soave,  La Rocca 2008 Pierropan

 

QUATRIEME SERVICE

Filet de Saint Pierre rôti

Tian de tomates et aubergines, pepata fruits de mer citronnée

Beneventano, Oca Bianca 2008 Doménico Ocone

 

CINQUIEME SERVICE

Quasi de veau rôti

Noisettes, raisins et citron confit, poêlée de girolles, pousses d’épinards, jus à la sauge

Langhe Nebbiolo 2009 Marco Parusso

 

Douceur par Pierre Hermé Paris

Sorbet

Citron de Méditerranée

IGT Toscana, Vendemmia Tardiva 2008,Canetto

Tartine de pastèque

Framboises écrasées, fraises, citron et orange,  sorbet au vinaigre balsamique, bonbons à la violette écrasés

Café et infusions

Suivant notre sélection,  une gourmandise Pierre Hermé Paris

 

 

Il Carpaccio du Royal Monceau Raffles Paris : à découvrir absolument !

La cuisine italienne est reconnue comme l’une des meilleures du monde. Mais la connait-on vraiment ? Pour la découvrir dans tous ses raffinements JeudesGourmets vous propose ce mois-ci une adresse de référence au sein d’un des plus beaux palaces de Paris, le Royal Monceau – Raffles Paris. Le chef Laurent André vous a préparé un menu exceptionnel.

Laurent André a fait ses armes chez Alain Chapel et Alain Ducasse. Il a travaillé à Londres puis à Hong Kong avant de revenir à Paris pour prendre les commandes des cuisines du nouveau Royal Monceau – Raffles Paris. Pour le restaurant italien Il Carpaccio, il s’est entouré de deux pointures : le chef toscan Roberto Rispoli (l’Andana – étoilé Michelin) et Pierre Hermé qui, à sa façon, réinterprète les grands classiques des déserts italiens.

Entièrement repensé et réinventé par Philippe Stark, le Royal Monceau s’impose par sa personnalité et son originalité. Il carpaccio avec son ambiance de trattoria chic n’échappe pas à la règle : élégant sans être écrasant, décontracté sans être léger, le décor comme le service vont vous chanter une romance toscane dont vous vous rappellerez longtemps. Magique.

Pour jouer : www.jeudesgourmets.com