Archives du mot-clé internautes

Microsoft se fait gendarme numérique

Microsoft possède une unité de «lutte contre le crime numérique». Il a ainsi démantelé un réseau d’ordinateurs qui récupéraient des codes de cartes bancaires.
microsoft
 

Microsoft et le FBI

 

C’est avec l’accompagnement d’agents fédéraux américains, du FBI, que des employés de Microsoft ont mené vendredi dernier un raid contre des cybercriminels pour démanteler un réseau de serveurs pirates, un «botnet». Ces cybercriminels récupéraient des numéros et codes de cartes bancaires.

 

Microsoft empêche un virus

Ils étaient armés de mandats judiciaires et ils ont saisi des matériels et des logiciels et saisi des ordinateurs en Pennsylvanie et dans l’Illinois. Le FBI et les agents de Microsoft ont aussi pris le contrôle de centaines d’adresses de sites internet utilisées pour propager un virus. Microsoft a collaboré pour ce raid avec l’association américaine de paiements électroniques.

Microsoft contre Zeus

L’action portait contre le virus informatique «Zeus», qui a infecté plus de 13 millions de PC dans le monde. Or ces ordinateurs pouvaient copier des numéros de comptes et des codes secrets bancaires après que le virus ait pénétré dans d’autres ordinateurs et les envoyer aux cybercriminels qui gèrent le réseau. 100 millions de dollars en ligne ont ainsi été volés depuis 2007, selon des documents communiqués par Microsoft à la justice. Les exploitants de ces machines n’ont pas été démasqués.

You Porn met tout le monde à nu

Ceux qui matent le nu, n’aiment pas toujours se retrouver eux-mêmes nus sur le net. Une faille de sécurité sur le site X You Porn a dévoilé les mails et mots de passe des utilisateurs.

Par Muzan

Les mails de You Porn

 

Les données, emails et mots de passe, de plusieurs milliers de comptes d’utilisateurs du site porno YouPorn, parmi lesquels de nombreux français, ont été piratés, et diffusés sur Internet. Si bien que non seulement tout le monde a pu connaître leur identité, mais en plus accéder à leurs comptes.

You Porn est un succès

Les données ont été stockées en clair dans un fichier de log. De quoi refroidir les 2,5 millions de visiteurs par mois en France de YouPorn. Selon une porte-parole de Manwin Holding, maison-mère de YouPorn, ce vol de données résulte d’une faille de sécurité dans un service tiers de discussion, YP Chat.

You Porn remis sur pied

A présent, YouPorn déclare avoir déconnecté le serveur vulnérable et alerté ses utilisateurs de cet incident de sécurité. Mais outre l’inconfort occasionné pour les internautes, les identifiants et mots de passe ont pu être exploités par des tiers pour accéder à des comptes sur d’autres services en ligne, leur messagerie ou les réseaux sociaux si tant est qu’ils utilisent les mêmes mots de passe que sur You Porn. Mieux vaut alors changer tous ses mots de passe, voire son mail, voire se terrer sous terre.

Le gouvernement veut réinventer la e administration

e administration en voyez vos email en recommandé à l'administration
e administration en voyez vos email en recommandé à l'administration

Afin d’améliorer la relation numérique entre l’administration publique et les usagers, Valérie Pécresse, ministre du budget, accélère la diffusion du numérique dans les démarches administratives et invite les internautes à donner leurs avis sur 15 propositions e administration

e administration : 15 propositions d’améliorations pour les internautes

Le Gouvernement a dressé une liste de 15 propositions dans le but d’améliorer l’accès aux services en ligne de la e administration ainsi que leur utilisation. Pour parfaire cette application, les internautes sont appelés à voter pour celles qu’ils souhaitent voir mises en oeuvre.

Ces propositions émanent du deuxième rapport sur « l’amélioration de la relation numérique à l’usager », remis il y a quelques jours à la ministre du budget par Franck Riester, député UMP de la Seine et Marne.

Elles devraient permettre de continuer le travail initié par le gouvernement depuis 2010 pour faciliter la mise en place et l’utilisation des démarches administratives en ligne, ainsi qu’optimiser les usages autour de l’ e administration.

e administration : L’avis des internautes permettra d’exploiter les réseaux sociaux et les smartphones

L’ensemble de ces propositions soumises aux internautes-usagers s’articule autour de trois axes : donner la parole aux usagers pour améliorer le service public en ligne et pour innover, offrir plus de services personnalisés et, enfin, fournir un accès lisible et cohérent pour les services en ligne, de la e administration.

Parmi les propositions phares émises par le rapport de Franck Riester, citons la systématisation de l’évaluation par les usages des services en ligne, ou l’exploitation du potentiel des médias sociaux.

La mise en place d’un accompagnement personnalisé (téléphone, tchat, messagerie), le développement d’applications mobiles ou l’exploitation du potentiel des smartphones et des tablettes pour des agents au contact du public sont également mis en exergue dans ces propositions.

la enième réforme de la e administration

La e-administration est née du rapprochement entre le ministère de l’industrie, les services du premier ministre dans les années 2003. Différents rapports furent remis au secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat. Les notions d’hyper république ont vues le jour sous la plume de Annie Henrion actuellement RSSI du ministère de la santé ou de Pierre de la Coste, qui dans un rapport sur l’hyper République encourage des solutions comme la lettrerecommandee.com

Rien de nouveau sous le soleil seulement une précipitation électoraliste qui donne le diapason des interventions médiatiques des ministres de gauche et de droite arc-boutées sur leur plateforme électorale où le développement de la e administration reste une mesure populaire même si au lendemain des échéances électorales le dossier des réformes se referme aussi hâtivement qu’il a été ouvert.

Assemblée nationale: Adoption de la loi Hadopi

[ad#Elyatel 468×60]

Les téléchargements illégaux ont toujours été interdits. L’ Assemblée nationale a voté pour la mise en application des sanctions contenues dans la loi Hadopi. Des dédommagements aux ayants droit et sans possibilité de défense pour les internautes sont à prévoir…

La nuit du 4 au 5 juillet, la loi Hadopi a été votée par l’ Assemblée nationale. Une loi portant sur la « répartition des contentieux et allègement de certaines procédures juridictionnelles ». La loi Hadopi englobe une multitude de dispositions réglementaires recouvrant plusieurs domaines. Au niveau international, la loi met en place la « création d’un pôle judiciaire spécialisé compétent pour les crimes contre l’humanité, les crimes et délits de guerre et les actes de tortures ».

Toutefois, la loi Hadopi est surtout reconnue pour sanctionner les internautes effectuant des téléchargements illégaux sur la toile. De nouveaux changements, notamment dans l’article 20 de ladite loi, sèment la terreur chez les internautes concernés. L’utilisateur pris trois fois de suite, en flagrant délit de téléchargement illégal d’œuvres protégées, sera directement amené devant le tribunal.

l’internaute n’a aucun droit de défense

La première fois, l’internaute recevra un courrier électronique d’avertissement puis s’il y a deuxième téléchargement illégal, d’une lettre recommandée de la part du tribunal compétent. La troisième fois, c’est l’internaute lui-même qui sera convoqué devant le parquet. Le grand changement sur la loi Hadopi se situe sur ce dernier point. Devant le juge, l’internaute n’a aucun droit de défense. Il est passible d’une amende et du retrait de sa connexion Internet.

L’internaute doit aussi dédommager, par lui-même, l’auteur ou l’ ayant droit. A la manière d’une ordonnance pénale utilisée pour les infractions aux codes de la route, le prévenu sera contraint de suivre toutes les procédures légales. Ces changements sur la loi Hadopi sont considérés comme trop lourds et ne respectant pas le droit à la défense de l’accusé. Mais la loi permet aux tribunaux de faire des économies sur les frais d’engagement d’avocats destinés aux auteurs des œuvres illégalement piratées.

[ad#Ebizcuss ICLG 200×200]

Nicolas Sarkozy pour une nouvelle Loi Hadopi

[ad#Patrick.]

Nicolas Sarkozy reconnait l’imperfection de la loi Hadopi

Séduction, Lobbying, électoralisme ? Peu importent les motivations du président Nicolas Sarkozy, envers les industries numériques et les internautes. Il faut revoir la base même de la loi Hadopi

 

Hadopi, une loi qui instaure un contrôle de l’utilisation d’internet dans le but de protéger la propriété intellectuelle

Adoptée le 12 mai 2009, censurée par le Conseil Constitutionnel le 12 juin de la même année, la loi Hadopi s’est heurtee à une levée de boucliers.
Hadopi ou Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et les Protections des droits sur Internet est une loi visant à contrôler l’utilisation illégale de l’Internet. Plus spécialement, dans le but de réprimer les piratages et les téléchargements illégaux entraînant des violations de la propriété intellectuelle.

 

Les internautes privés de peer-to-peer utilisent Megaupload

Au commencement, HADOPI ne concernait que les musiques et les films en peer-to-peer . Dès l’entrée en vigueur de la loi les internautes se sont orientés vers d’autres sources de téléchargement licites, à l’instar de Megaupload ou Megavideo…  Ces sites ont connu un réel succès, porté par la législation très répressive : Megaupload est le 50è site web du monde en nombre de visiteurs uniques. Chaque jour 45 millions d’internautes visites ce site dont 2,3 millions de français. Hadopi a suscité une polémique au sein des associations d’internautes, des Fournisseurs d’Accès Internet (F.A.I.) et même des politiciens européens…

 

Hadopi, une loi comportant des failles

Il est clair que cette loi comporte des failles. Et le président Sarkozy s’en est rendu compte, seulement un an après… Pour l’occasion, il a exprimé fermement qu’un Hadopi 3 doit être adopté, plus adapté à la situation réelle dans le monde numérique et de l’Internet. Le président de la République a surenchéri : « même une Hadopi 4, (s’il le faut) qui signerait la fin de la Hadopi si vous, acteurs du numérique, réussissez à trouver des moyens de rétribuer justement les créateurs  ».

Nul doute qu’aucune loi Hadopi ne saurait interdire aux internautes le visionnage licite de vidéos et que Megaupload n’en est qu’au début de son succès.