Archives du mot-clé BRIC

Last updated by at .

Pays émergents : la fin du BRIC ?

D’ici quelques années le Mexique et certains pays compteront parmi les pays émergents.

La fin des Brics
La fin des Brics

De nouveaux pays émergents en perspectives

C’est indéniable, longtemps dissimulés derrière les BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), certains pays émergents de second rang, dont le Mexique, commencent à sortir petit à petit du lot. En effet, d’après les estimations de Goldman Sachs, ces pays émergents seront ce qu’on appellera les « next eleven » (N-11) puisque leur potentiel de croissance est tel que, d’ici presque 40 ans, ils pourraient avoir un poids économique équivalent à celui du G7.

Les nouveaux pays émergents très convoités

Ces futurs pays émergents ne sont autre que l’Indonésie, la Corée du sud, l’Egypte, l’Iran, le Mexique ou encore le Bangladesh et avec les BRIC, ils représenteront 60 % de la croissance mondiale, selon toujours la banque d’affaires. Le fait est que ces pays émergents sont très convoités par les marques de luxe malgré leurs situations économiques à des stades de développement différents. De plus, ils concentrent l’essentiel de la classe moyenne.

Pays émergents : l’Indonésie, la Turquie et le Vietnam sortent du lot

Chacun des futurs pays émergents retenus (25 au total)  affiche un poids économique significatif, doublé d’un réel potentiel de croissance et, pour la majeure partie d’entre eux, une évolution démographique positive. De ce fait, le cabinet Ernst & Young estime la croissance de ces pays sont passés de  4,5 % cette année, puis à 5,5 % en 2013. Soit plus du double que la croissance mondiale, évaluée respectivement à 2,2 % cette année puis à 2,5 % en 2013.

Loin d’être homogènes dans leur expansion, les « vingt-cinq » recèlent 3 pays gagnants  possibles : l’Indonésie, la Turquie et le Vietnam. Ces pays émergents potentiels devraient, comme l’Inde et la Chine, afficher des taux de croissance supérieurs à 5 % au cours des vingt-cinq années à venir d’après toujours le cabinet.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Les pays emergents promettent d’aider la zone euro, sous conditions

La dotation du FMI devrait être portée à 456 milliards de dollars, grâce aux aides décidées par les pays emergents.

pays-emergents

Combien des pays emergents?

La Chine devrait verser 43 milliards de dollars, et le Brésil, l’Inde, le Mexique et la Russie 10 milliards chacun. Un geste conditionné à la révision des droits de vote au sein du FMI. Après de multiples discussions, et lors d’un sommet restreint, les grands pays emergents ont dévoilé les montants qu’ils verseront au FMI. L’objectif est de renforcer un «pare-feu» mondial pour voler au secours des pays en difficulté. Mais les pays emergents, qui renforcent leur poids mondial, ont à présent leurs exigences.

Les pays emergents pour la zone euro

Les risques de contagion en zone euro inquiètent en effet les pays emergents. Par ailleurs, en plus des BRIC, l’Arabie saoudite financera 15 milliards de dollars, l’Afrique du Sud 2 milliards, la Colombie 1,5 milliard et la Nouvelle-Zélande un milliard. Depuis décembre, le FMI avait réussi à amasser un pactole de 430 milliards de dollars, dont 150 milliards de la zone euro. Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a rappelé que «l’Union européenne contribuait à hauteur de 56%». Avec les nouvelles contributions précisées à Los Cabos, les ressources du FMI totaliseront 456 milliards de dollars.

Japon et pays emergents

Très gros contributeur avec 60 milliards de dollars, le Japon est en particulier celui qui poussé les pays emergents à mettre la main au pot. Mais ces derniers ont posé deux préalables à leur accord : que le FMI soit à court d’argent et qu’il ait mis en œuvre une réforme de 2010 accordant des droits de vote supplémentaires aux pays emergents. L’engagement est pris «étant entendu qu’il ne sera fait appel à ces ressources qu’une fois que les ressources déjà existantes, y compris les nouveaux accords d’emprunt, auront été substantiellement employées», précise le communiqué des pays emergents. A suivre donc …

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Le tourisme des pays emergents

Autre élément d’apport considérable des pays emergents : le tourisme.
France et pays emergents

La Belgique et les pays emergents

 

C’est la Belgique qui, en2011, atout fait pour attirer les touristes chinois sur ses marchés et activités, en faisant la promotion de ses villes et de son charme. Car la Belgique avait compris l’intérêt que constituait la nouvelle classe moyenne chinoise et la nouvelle classe moyenne des pays emergents qui commencent à faire le tour du monde et à profiter du tourisme de masse.

 

La France et le tourisme des pays emergents

 

En France, la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS) a publié une étude sur « L’adéquation de l’offre touristique française à la demande étrangère ». La France – première destination touristique mondiale – accueille chaque année près de 80 millions de touristes étrangers, dont 85% d’Européens. L’étude met en valeur des différences sensibles entre les touristes européens et ceux originaires des pays émergents. Ainsi, les touristes étrangers expriment une nette satisfaction à l’issue d’un séjour en France : 91% d’entre eux se déclarent satisfaits ou très satisfaits, dont 62% très satisfaits. Mais ce dernier pourcentage varie fortement selon le pays d’origine. Il est, par exemple, de 68% parmi les touristes britanniques, et tombe à 48% pour les touristes asiatiques, dont 43% pour les Indiens et même 39% pour les Chinois. Si l’on considère les ressortissants des quatre Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine), le pourcentage des très satisfaits n’est que de 50%. Les pays emergents sont moins satisfaits.

 

La France ne perce pas dans les pays emergents

 

Cette étude montre que, probablement pour des raisons culturelles, la France ne parvient pas à plaire autant aux touristes des pays emergents. Le taux de satisfaction plus faible chez les touristes des pays émergents augure moins d’un éventuel retour. Par ailleurs, alors que l’Europe représente 85% des visiteurs, qu’en serait-il si les touristes des pays emergents étaient plus nombreux. Il y a là encore un manque à gagner terrible alors que les touristes des pays emergents pourraient rapporter des fortunes.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Les NPE ou NEC : nouveaux pays emergents

Alors que les pays emergents font le buzz et deviennent l’élément incontournable de la planète, n’est-il pas temps, déjà, de passer aux nouveaux pays emergents?

pays-emergents

BRICS et pays emergents

BRICS est un acronyme anglais pour désigner les grands pays emergents que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, précédemment appelé BRIC avant l’ajout de ce dernier pays en 2011. Rarement utilisé, l’équivalent français de cet acronyme est l’ABRIC (Afrique du Sud, Brésil, Russie, Inde et Chine) ou encore BRICA. Ce terme est apparu pour la première fois en 2001 dans une note de Jim O’Neill, économiste de la banque d’investissement Goldman Sachs et a été repris en 2003 dans un rapport publié par deux économistes de la même banque. Ce rapport tendait à montrer que l’économie des pays du groupe BRIC allait rapidement se développer ; le PIB total des BRIC devrait égaler en 2040 celui du G6 (les États-Unis, le Japon, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la France et l’Italie).
Regroupés, les BRIC pourraient faire contrepoids au G8 (dont la Russie fait pourtant déjà partie).

Les NBRICS : new BRICS ou nouveaux pays emergents

Non ce n’est pas un nom de nouveau boys band, les New BRICS ou NBRICS. Nous inaugurons ici sur Citizenkane.fr cette nouvelle appellation. Alors que les pays emergents sont aujourd’hui une évidence pour le monde entier et de nouvelles puissances incontournables qui font pression sur le G8, qui cherchent à obtenir des postes à la banque mondiale ou au FMI, malgré leurs récents échecs, les NBRICS ou New BRICS désignent les nouveaux pays emergents.

Simple expression de nouveaux pays emergents

Il va de soi toutefois que l’acronyme NBRICS n’a pas de sens pour désigner les nouveaux pays emergents que seront le Vietnam, et peut-être la Birmanie, le Cambodge et d’autres. Le terme n’a pas de sens car BRICS désigne les initiales d’autres pays. Il conviendrait donc de créer un autre acronyme : les NPE, nouveaux pays emergents ou en agnalais le NEC : New emerging countries. On pourrait s’amuser à chercher un nom et un acronyme à ce qui sera bientôt les nouveaux pays emergents.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

emergents : le Nigéria est-il un pays emergent?

A nouveau nous nous intéressons aux pays emergents, un par un. En question aujourd’hui : le Nigéria.
nigeria

L’Afrique et les pays emergents

En dehors de l’Afrique du sud qui compte à présent parmi les BRICS, étant même responsable du changement d’appellation, de BRIC à BRICS (pour South Africa), l’Afrique connaît peu de pays emergents facilement classifiables, y compris au sens large. Nous nous sommes interrogés sur le Maroc, la Tunisie, et en Afrique noire sur le Mali, pays en guerre et en division. Le Nigéria de ce point de vue, a bien des points communs avec le Mali. Mais ses problèmes politiques et de terrorisme, nuit-il à sa classification comme pays emergent?

Le Nigéria et les pays emergents

Le Nigéria est avant tout le pays le plus peuplé d’Afrique, avec une population de 162 millions d’habitants. Or la forte population plaide généralement pour la puissance emergente : le Brésil, la Chine, l’Inde étant des pays à forte population. Mais situé dans le golfe de Guinée et gros producteur de pétrole, le Nigéria a une forte démographie, alors que la tendance au développement généralement ralentit la démographie, et il est aussi un pays relativement pauvre, notamment du fait de la corruption.

Le Nigéria sur la voie des emergents

Le Nigéria appartient néanmoins à la Cédéao et les élections de 2011 ont été reconnues par la communauté internationale comme les plus libres depuis 2011. Le Nigéria possède aussi le 2e PIB d’Afrique, après l’Afrique du sud. Grâce à son importante population et ses ressources pétrolières, le Nigéria est la deuxième puissance d’Afrique, devant l’Egypte. Mais le niveau de corruption et très élevé et ne profite qu’à un quart de la population, le reste connaissant le niveau moyen de l’Afrique. Enfin, l’application de la charia dans certains Etats fédérés du Nord et le terrorisme qui touche durement le pays depuis plusieurs mois, ne plaide pas sa cause auprès des pays emergents. A suivre …

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Fondements des pays emergents (suite : Déclinaison des modèles emergents)

Au fondement de l’émergence des pays emergents, nous l’avons vu, se trouve l’économie libérale et la mondialisation. Toutefois chaque pays s’insère dans une configuration économique qui lui est propre.
Pays emergents
Par Muzan

Le plus gros des pays emergents

Commençons par le plus gros des pays emergents des BRICS, la Chine. Elle consacre l’omniprésence de l’Etat dans l’économie du pays avec son modèle mercantiliste. Elle continue en effet d’accumuler les excédents commerciaux, mais passe aujourd’hui du statut de mercantiliste emergent au statut de mercantiliste en transition avec une montée en gamme de ses produits.

Pays emergents auto et polycentrés

Le deuxième des grands pays emergents, est l’Inde. Incarnation du modèle autocentré, l’essentiel de la croissance est assurée à l’intérieur de ses frontières par la consommation et l’investissement. Le modèle indien est original en ce que qu’il a une surreprésentation des activités de services dans la richesse nationale, et leur extraversion.
Le Brésil a lui aussi longtemps été un pays autocentré comme l’Inde, toutefois il migre progressivement vers un modèle polycentré. Il est toujours soutenu par la consommation et l’investissement mais avec deux nouveaux leviers : le commerce extérieur grâce aux matières premières commodities, les biens d’équipement en captant les investissements internationaux comme dans l’automobile, et en investissant dans les hautes technologies comme dans l’aéronautique.

Pays emergents énergétiques

Parmi les BRIC, il reste un dernier pays : la Russie. L’essentiel de sa stratégie consiste à gérer du mieux possible la rente énergétique considérable dont dispose le pays, dans un contexte de croissance inexorable de la demande et de raréfaction progressive des réserves. C’est un modèle moins porté vers l’innovation et moins saint, mais qui dispose d’un avantage énergétique considérable.

Les pays emergents toutefois, ont émergé en sachant faire valoir leur potentiel. C’est lé recette du succès.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)