Archives du mot-clé achat

Last updated by at .

Coup de théâtre : Blackberry est invendu

Coup de théâtre dans le monde des smartphones : Blackberry dont la vente avait été annoncée et presque scellée, n’est plus à vendre. Au dernier moment, le groupe canadien a renoncé à son premier actionnaire Fairfax.

blackberryRien ne va plus chez Blackberry

La grande difficulté dans laquelle se trouve Blackberry ne lui aura-t-elle pas suffi? Que s’est-il passé soudainement entre Blackberry et son premier Fairfax?

Selon les investisseurs et les analystes, ce serait Fairfax qui aurait renoncé soudainement à acquérir l’entreprise Blackberry pour 4,7 milliards de dollars dans le cadre de l’offre qui venait à échéance lundi. Fairfax n’aurait-il plus eu confiance dans sa capacité à remonter Blackberry? Les marchés ont en effet vu ce revirement comme un risque supplémentaire de disparition totale pour BlackBerry. Aussi l’action a plongé de près de 20% en tombant à son plus bas historique de 6,40 dollars avant de clôturer à 6,49 dollars la séance sur le Nasdaq (-16,47%) lundi.

La fin de Blackberry?

« Cela pourrait bien être les derniers jours de BlackBerry », a estimé Anthony Michael Sabino, de l’universitéSt John. En outrem pour l’analyste indépendant Jeff Kagan, « BlackBerry procède à de grands changements mais ce ne sont pas ceux que le marché attendait » rapporte l’AFP. Mais comment Blackberry compte-t-il survivre? Concrètement, explique-t-on, BlackBerry compte rester indépendant en procédant à une augmentation de capital réservée d’un milliard de dollars sous forme d’un emprunt convertible en actions. Fairfax, qui détenait déjà 10% des actions de BlackBerry, a réuni un groupe d’investisseurs institutionnels, qu’il n’a pas nommés, pour souscrire à cette augmentation de capital, en prenant lui-même 250 millions de dollars à sa charge.

Les investisseurs recevront en remboursement de cet emprunt des actions au prix nominal de 10 dollars, ce qui représentait une plus-value potentielle de 28,7% sur le cours de clôture de l’action BlackBerry vendredi sur le Nasdaq. Lundi, les investisseurs qui ont mis l’argent sur la table subissaient une moins value de 34%.

Aussi, un démantèlement est probable.

Blackberry gagne du temps

Blackberry ne ferait en ralité que gagner un peu de temps alors que nul ne doute de ce qui adviendra de lui si les choses restent de la sorte. En effet, pour Michael Walkey, analyste de Cannaccord Genuity, « cette injection potentielle de 1,25 milliard de dollars en capital ne vise qu’à donner du temps à la nouvelle équipe de direction pour trouver d’autres acheteurs potentiels », ce que la précédente équipe a bien tenté mais en vain depuis un an. « La société va vraisemblablement finir par être vendue en pièces détachées plutôt qu’en entier à un seul acheteur ». Blackberry pourrait donc, selon cette analyse, être découpé, son démembrement, une analyse confirmée par Anthony Michael Sabino, de l’université St John.

BlackBerry ne se relève plus de ses échecs commerciaux. Le fabricant de smartphones a subi une perte de près d’un milliard de dollars sur le deuxième trimestre et annoncé le licenciement de 4.500 personnes, soit 40% de sa force de travail.

Pour sortir du cercle vicieux, BlackBerry avait prévu de se vendre et son premier actionnaire Fairfax s’était donné jusqu’à ce lundi pour trouver des financements lui permettant de payer à tous les actionnaires 9 dollars par action. Ce à quoi il a renoncé, Blackberry n’est toujours pas vendu.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

LVMH pourrait reprendre Hermès

Le nouveau secret de LVMH et Bernard Arnault n’aurait rien à voir aujourd’hui avec un exil fiscal ou un déplacement du centre des activités, il s’agirait d’une reprise de la marque de luxe Hermès.

hermesLVMH pense à Hermès

Selon le journal Le Monde en effet, le géant français du luxe LVMH et son patron Bernard Arnault auraient travaillé en catimini depuis plusieurs années à des scénarios «de prise de contrôle» d’Hermès, selon un rapport d’enquête de l’Autorité des marchés financiers (AMF). Selon le rapport le comportement de LVMH «ne trouve son sens que dans la préparation d’une montée au capital d’Hermès», et Bernard Arnault et son groupe ont travaillé depuis décembre 2006 à des scénarios «de prise de contrôle». Cette information découle du rapport des enquêteurs de l’AMF, lancé il y a plus de deux ans, et qui vise à l’origine à savoir si le géant du luxe a manqué à ses obligations.

LVMH prend le contrôle d’Hermès

LVMH avait par ailleurs pris tout le monde de surprise en octobre 2010 en annonçant détenir quelque 17% d’Hermès, une participation dans le groupe familial augmentée depuis à plus de 22%, au grand dam de la direction d’Hermès. Le groupe de Bernard Arnault avait eu recours pour cet assaut à l’achat de produits financiers complexes qui lui ont permis d’éviter d’avoir à déclarer progressivement des franchissements de seuil (5%, 10%, 15%…) auprès des autorités boursières. C’est là que l’AMF intervient. Mais LVMH «entend contester vigoureusement les conclusions contenues dans ce rapport, tant pour ce qui concerne la régularité de la procédure que la matérialité des faits et leur qualification juridique», a indiqué le groupe à l’AFP dans une déclaration écrite. LVMH souligne également que la Commission des sanctions ne statuera le 31 mai que sur deux griefs «de nature non pénale», «à savoir la présentation comptable des ELS (Equity linked swap, l’outil financier qui a partiellement permis à LVMH d’acquérir des titres Hermès,) Hermès et le délai d’information du marché». Le récit de la montée au capital de LVMH, que conte Le Monde, relate des procédures des plus complexes, des noms de code, des techniques, pour l’acquisition partielle de Hermès.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Immobilier : ce qu’il ne faut pas oublier

L’ immobilier, on le sait, est une valeur qui reste sûre. Le problème reste l’acquisition, et tout ce qu’il y a autour.

immobilier

Les frais de l’ immobilier

En 10 ans, partout en France, aucun doute que les prix de l’ immobilier ont monté. Pour un vendeur, c’est une plus-value importante. Pour un acheteur, c’est plus difficile. Pour un vendeur qui achète aussi, c’est un calcul parfois complexe à effectuer en fonction de la taille, de la région, du quartier, etc. Mais restent les frais de l’ immobilier, les frais d’acquisition d’un appartement, d’une maison ou d’un terrain, qui sont des frais à prévoir dans le budget, et qui ne sont plus tellement négligeables.

Les moins de l’ immobilier

Ce sont des frais à prévoir en amont de la transaction. Ces frais, en effet, pèsent sur le montant total de l’investissement et il convient donc de les garder à l’esprit avant de se lancer dans un achat immobilier. Parmi ces frais, les taxes bien entendu, le déménagement lui-même, les frais de notaires, l’agent immobilier s’il y en a, qui coûte de plus en plus cher si les prix augmentent car l’agent compte en pourcentages et non en chiffres bruts. Enfin, il faut prendre en compte également les frais de taxe ou d’entretien en fonction du nouvel achat. Ils peuvent être très différents d’un immeuble à un autre, en fonction de son âge, des voisins, de son entretien, et il faut le compter dans les frais mensuels.

Immobilier : plus ou moins

Si bien que pour un achat immobilier, il faut compter ces frais et les soustraire à la plus-value que vous ferez. Elle pourrait alors diminuer comme peau de chagrin. Il est par ailleurs toujours difficile de prévoir tous les petits plus que vous serez amenés à payer. Il est évident qu’il vaut mieux, alors, être à l’aise pour payer tous ces frais, il faut donc bien réfléchir à l’achat immobilier avant de s’y lancer.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

L’ or gold dans la lignée de l’euro

Lorsque l’euro remonte, l’ or gold remonte.
or gold

Or gold et euro

 

Une nouvelle fois, constatons le mouvement similaire de l’euro et de l’ or gold avec une petite remontée aujourd’hui pour les deux valeurs. Néanmoins l’ or gold a connu sa petite montée dès hier, avant l’ euro qui a connu une grosse chute à la clôture hier. Si bien que tout se passe comme si les investisseurs sur l’ or gold déterminaient le cours de l’euro.

 

Or gold : remontée négligeable

 

Néanmoins, l’ or gold accuse toujours le coup et sa remontée à 1668 dollars l’once aujourd’hui n’a rien d’époustouflant. Seul avantage, en achetant bas, les secousses de l’ or gold permettent de rapporter toujours une plus-value. Notons toutefois qu’elle est faible. Avec une montée à 1668 après une descente à 1650, il faut avoir acheté beaucoup d’ or gold pour véritablement se remplir les poches.

 

Le jeu de l’ or gold

Le seul espoir aujourd’hui dans la situation de tendance baissière ou en tout cas de stagnation basse de l’ or gold, est de faire des achats massifs sur l’ or gold à un taux très bas, lorsque l’ or gold descend sous la barre de 1650 dollars l’once, en revendant aussitôt une fois que l’ or gold repasse la barre de 1670 dollars. Attendre plus longtemps serait un risque non négligeable pour le cambiste, qui ne peut que se contenter de hausse faibles avant la redescente de l’ or gold.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Immobilier : le phénomène des taux

C’était même sur France 2 hier soir, pour l’ immobilier les taux de crédits baissent drastiquement, mais leur production aussi…
immobilier

Immobilier et taux

 

L’annonce fut sensationnelle, des taux d’emprunts pour l’ immobilier en chute drastique, jusqu’à 30% depuis le début de l’année. Toutefois, la production de crédits immobiliers distribués en France connaît dans le même temps une forte baisse. C’est-à-dire que les banques prêtent à meilleur taux, mais prêtent moins.

Prêts pour l’ immobilier

Selon les derniers chiffres de la Banque de France, 7,3 Milliards d’Euros de nouveaux crédits à l’habitat ont été accordés en février 2012 contre 12,4 Milliards d’euros en janvier. Il s’agit donc d’une baisse de -41%, encore plus fore que celle des taux de crédits pour l’ immobilier. En outre, selon l’Observatoire du Crédit logement/CSA la baisse de février est de 30% par rapport à la même période en 2011 après un mois de janvier où elle avait déjà décroché de presque 50%.

Immobilier 2012 – 2012

Ces chiffres restent néanmoins très relatifs et à prendre dans un contexte plus général. Car cette chute de la production de crédits sur les premiers mois de l’année reste à mettre en parallèle de l’afflux de projets immobiliers qui avaient gonflé les chiffres de la fin 2011 pour profiter dans le neuf du Scellier avant son « rabotage » et du PTZ+ avant sa disparition dans l’ancien. Par ailleurs cette baisse en crédits immobiliers serait principalement liée à l’attentisme des futurs acheteurs en période pré-présidentielle et au fait que tous les dispositifs incitatifs à l’acquisition, notamment le PTZ+ dans l’ancien, ont été supprimés. Tout le monde réagit aux annonces sur l’ immobilier en attendant.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Immobilier : focus sur Montpellier

Retour sur nos focus régionnaux dans l’ immobilier. Où en est Montepellier?

immobilier
Par Muzan

Montpellierou l’ immobilier

C’est une des villes les plus attractives de France. Il y fait beau, il y fait bon, alors tout le monde s’est précipité àMontpellier. Mais voilà que les craintes de 2011 se confirment en 2012. Avec une population qui s’est acrue par les arrivées et qui s’accroît naturellement, l’ immobilier à Montpellierpourrait tourner.

Les banques et l’ immobilier

Les banques pour commencer, accordent de moins en moins facilement des crédits pour l’ immobilier, ce qui rend les choses plus difficiles pour les primo-accédants. Les conditions de crédit sont plus pointilleuses, avec une hausse des taux d’intérêts, et les banques prêtent beaucoup moins. En contre partie, les propriétaires ont tendance à surévaluer leur bien, ce qui provoque une situation de plus en plus délicate.

L’ immobilier en location àMontpellier

Montpellierconnait aussi une hausse des loyers, mais qui devrait être corrigée dans les mois à venir (espérons-le !) et diminuer de 10% environ, d’après les agents immobiliers. Reste la surpopulation de personnes, chaque mois la ville voit 500 nouveaux habitants survenir. Et tout le monde veut être près des tramways ou du centre-ville alors que les quartiers plus populaires restent indésirables et c’est là justement qu’ils sont plus abordables.Montpellier est comme beaucoup d’autres villes, son immobilier dépend beaucoup des transports et de l’insécurité.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)