Archives du mot-clé Abdulade Wade

Sénégal : Macky Sall remporte 65.80% des voix

Les résultats sont tombés pour le Sénégal : Macky Sall obtient 65.80%.
SENEGAL-VOTE-OPPOSITION-SALL

La large victoire de Macky Sall

 

Nouveau président du Sénégal depuis que Abdulade Wade a reconnu sa défaite, Macky Sall l’a emporté dimanche au second tour de la présidentielle avec 65,80% des voix contre 34,20% au chef de l’Etat sortant Abdoulaye Wade. Une très large victoire qui témoigne de l’ampleur de la contestation contre le président sortant.

Macky Sall réunit

Macky Sall et les élections ont également obtenu une participation de 55%, légèrement supérieure à celle du premier tour du 26 février (51,58%). Macky Sall a par ailleurs voulu prendre ses distances avec les confréries, en grande partie pour se démarquer d’Abdulade Wade. Il a voulu encore se poser en rupture avec le mode de gouvernement de Wade, le clientélisme, et des soupçons de corruption, etc.

Quelle politique de Macky Sall?

On ne sait néanmoins quelle sera précisément cette politique et si les critiques de Macky Sall envers Abdulade Wade, seront suivies d’effets.. Le religieux et le politique resteront sans doute imbriqués au Sénégal. Macky Sall s’est imposé grâce à sa figure d’homme populaire, venu du peuple et proche du peuple, qui parle très bien wolof. Il incarne le désir d’une nouvelle figure présidentielle. Il semble néanmoins que le vote pour Macky Sall ait plus été un vote de contestation que d’adhésion et de nombreux opposants au PDS [le parti d’Abdoulaye Wade] lui reprochent d’être l’héritier politique de Wade.

Macky Sall new president. « Senegal wins » as president admits election defeat

In the presidential election, Macky Sall, a move seen as bolstering the West African state’s democratic credentials in a region fraught with political chaos and defeat Senegal’s long-serving leader Abdoulaye Wade.

SENEGAL-VOTE-OPPOSITION-SALL

Macky Sall president!

Thousands of residents of the capital Dakar poured onto the streets overnight, honking car horns, beating drums and singing in celebration after state television reported that Wade had telephoned Sall to concede the country’s most contentious election in recent history. Amadou Sall, a spokesman for Wade, told Reuters that it is win for the whole world. This is a big moment for democracy and President Abdoulaye Wade has respected the voice of the people. Since 2000, Wade began his career as president with a sterling democratic reputation but drew criticism for failing to improve the lives of citizens and for seeking to extend his rule with a third term, setting off street protests in which six people were killed.

Macky Sall in Senegal

According to Macky Sall, a former prime minister who served for years during Wade’s rule, said that they have shown to the world that their democracy is mature. He had campaigned for Sunday’s election on lowering the cost of living for Senegalese, including by cutting taxes on rice. He had criticized Wade for pursuing vanity projects including an African Renaissance Monument standing slightly taller than New York’s Statue of Liberty – instead of helping poor Senegalese.

Senegal is the only nation in mainland West Africa not to have experienced a coup or civil war since independence. A military coup in neighboring Mali last week demonstrated how quickly a democracy can unscramble.

Senegal has $500 million Eurobond, which analysts said depreciated before the first round vote due to the deteriorating political and security climate. It took only a few hours for Wade to admit he had lost, as early results showed that he was trailing by a wide margin, » said Samir Gadio at Standard Bank.

Sénégal : Macky Sall président, Wade défait

Y croyait-on vraiment? Abdulade Wade a été jusqu’au bout et il a perdu. Il a reconnu sa défaite et Macky Sall devient président du Sénégal.

SENEGAL-VOTE-OPPOSITION-SALL

Macky Sall vainqueur et Wade bon perdant

Il a reconnu sa défaite avant même l’annonce officielle des résultats. Le président sortant Abdoulaye Wade, au pouvoir depuis 2000, areconnu dimanche soir sa défaite et félicité son rival. Malgré la contestation et les violences qui ont précédé le scrutin suite à la décision du Constitutionnel sénégalais de permettre à Abdulade Wade de se représenter sur le fondement de la nouvelle constitution, Abdulade Wade a aussi prouvé par là même qu’il n’était pas un dictateur. Macky Sall prend sa suite.

Mack Sall nouveau président

La page Wade est donc tournée et Macky Sall, son ancien premier ministre, entre en scène. Les chiffres officiels ne sont pas encore connus et ne seront données que mardi ou mercredi, néanmoins la plupart des bureaux de vote donnent déjà Macky Sall vainqueur, sans contestation. Abdulade Wade a également félicité son peuple pour s’être rendu aux urnes dans le « calme et la sérénité ».

Macky Sall pour le Sénégal

«Le grand vainqueur reste le peuple sénégalais», a lancé de son côté Macky Sall, dans son premier discours après la victoire. Il s’est félicité de «l’ampleur de cette victoire aux allures de plébiscite», et a dit prendre la mesure de «l’immensité des attentes de la population». «Ce soir, une ère nouvelle commence pour le Sénégal», a-t-il conclu. Dans les rues de Dakar, des milliers de ses partisans se sont rassemblés avant même l’annonce de la victoire, en dansant et aux cris de «Macky président», «Cette fois ça y est!» ou «On a gagné». Le Sénégal prouve aussi une capacité démocratique encore trop rare en Afrique. Macky Sall, ancien ingénieur-géologue devenu ministre des Mines, de l’Energie et de l’Hydraulique (2001-2003), puis premier ministre avant d’accéder à la présidence de l’Assemblée nationale en 2007 avant de se brouiller en 2008. En 2012, Macky Sall devient président du Sénégal.

Senegal : la route vers le second tour

Des tractations politiques ont donc lieu au Senegal après l’annonce officielle des résultats qui débouchent sur un second tour entre Abdulade Wade, le président sortant, et Macky Sall, son ancien ministre de l’intérieur.
senegal

Par Muzan

Les résultats au Senegal

 

Abdoulaye Wade est arrivé en tête du premier tour du des élections du 26 février au Senegal,avec 942.546 voix, soit 34,82%, Macky Sall est second avec 26,57% et 719.369 voix. La troisième place est décernée à, Moustapha Niasse, lui aussi ex-Premier ministre de Wade, avec 357.347 voix soit 13,20%, selon des chiffres officiels publiés mercredi. Abdulade Wade, 85 ans, affrontera Macky Sall, 50 ans. Le leader du Parti socialiste (PS) Ousmane Tanor Dieng a obtenu 11,30% et un autre ex-Premier ministre de Wade, Idrissa Seck, 7,86%. Les neuf autres candidats ont recueilli moins de 2% des votes chacun.

La participation s’est élevée à 51,58%, en nette baisse par rapport aux 70% de la présidentielle de 2007.

Programme pour le Senegal

Alors qu’Abdulade Wade a été contesté pour s’être représenté une troisième fois, Macky Sall, a dévoilé mercredi une ébauche de programme de gouvernement pour le Senegal : un Cabinet d’ouverture, la réduction du mandat présidentiel à cinq ans renouvelable une fois, et une baisse des prix des produits de première nécessité: Macky Sall a appelé à « parachever l’alternance démocratique » en l’élisant au deuxième tour, qui devrait se tenir le 18 mars, après l’examen d’éventuels recours devant le Conseil constitutionnel.

 

Deuxième tour serré au Senegal

 

Difficile de savoir ce qui adviendra au second tour. Si Abdulade Wade possède une belle avance au premier tour, selon la presse, il serait privé de réserve pour le second tour. Macky Sall bénéficierait au contraire de nombreux reports de voix, celles du PDS (Parti démocratique sénégalais), mais aussi éventuellement celles du Mouvement du 23 juin, de la plupart des candidats éliminés, qui s’opposent radicalement à Abdulade Wade. Youssou Ndour et le collectif de jeunes « Y’en a marre » doivent notamment se prononcer dans les prochains jours. Le 18 mars on devrait connaître le nouveau président du Senegal.

Senegal : Abdulade Wade en ballotage?

Il pensait passer dès le premier tour, il a voté sous les huées, c’est un résultat mitigé que connaît le Senegal : un deuxième tour.
senegal

Par Muzan

Senegal : des élections tenues dans le calme

Alors que plusieurs candidats de l’opposition avaient appelé au report de l’élection compte tenu des violences qui avaient suivi la décision du Conseil Constitutionnel du Senegal de permettre à Abdulade Wade de se représenter, l’élection s’est finalement tenue dans le calme. Les heurts relevés ont été les huées sous lesquelles le président sortant a voté. Et pourtant, il est au deuxième tour.

 

Abdulade Wade à nouveau président?

 

Selon les résultats partiels dépouillés à cette heure, le Senegal s’orienterait vers un second tour entre Abdulade Wade et Macky Sall, l’un des treize candidats qui se présentaient contre lui et ancien premier ministre du président. . »Les chiffres en notre possession indiquent qu’un second tour est inévitable. Nous avons gagné les plus grands départements du Senegal » a déclaré Macky Sall.

 

Quels résultats pour le Senegal

 

Selon un proche de Macky Stall, les deux candidats étaient au coude à coude avec 34 à 36% pour Wade et 32 à 34% pour Macky Sall. Mais El Hadj Amadou Sall, l’un des responsables de la campagne du président Wade a déclaré au contraire à l’AFP qu’ « on est en train de collecter les résultats et rien ne permet de dire qu’il y aura un deuxième tour ». Le taux de participation tourne autour de 60%, selon un chiffre encore provisoire de la Commission électorale nationale autonome (Céna), en baisse par rapport au taux de 70% de la présidentielle de 2007. Aucune violence ou aucune irrégularité n’a été signalée pour l’instant bien que certains opposants d’Abdulade Wade se disent que peut-être, ces élections au Senegal, ne seraient pas tout à fait justes.

Senegal : élections ou pas?

Alors que les manifestations et les violences se poursuivent au Senegal, l’opposition réclame le report du scrutin.

senegal

Par Muzan

Mouvement du 23 juin au Senegal

Le « climat d’insécurité générale » au Senegal rend impossible le premier tour de la présidentielle dimanche, estiment l’opposition sénégalaise et les leaders du Mouvement du 23 juin (M23, partis d’opposition et organisations de la société civile). Ils demandent un report du scrutin afin qu’il soit « transparent, libre, apaisé et fondé sur le respect de la Constitution ». Le gouvernement ainsi que la communauté internationale, s’y opposent.

Les candidats du Senegal

Plusieurs candidats, tels que Cheikh Tidiane Gadio, Cheikh Bamba Dièye et Ibrahima Fall, sont favorables à un report en raison de « la situation quasi-insurrectionnelle » dans le pays, selon les mots d’Ibrahima Fall. 14 candidats au total se présentent au Senegal, 13 plus Abdulade Wade le président, mais l’opposition conteste toujours la décision du Conseil Constitutionnel d’autoriser le président à se représenter pour un troisième mandat.

Elections au Senegal

D’autres candidats en revanche, également membres du M23, s’opposent au report du scrutin et poursuivent leur campagne entamée le 5 février jusqu’aujourd’hui, dernier jour de campagne. Ils sont déterminés à participer au vote de dimanche. On compte parmi eux deux anciens Premier ministres de Wade : Macky Sall et Moustapha Niasse, ainsi que le leader du Parti socialiste (PS), Ousmane Tanor Dieng. Quant à Abdulade Wade, il affirme pouvoir gagner les élections du Senegal dès le premier tour.