Toute l'actualité, toutes vos actualités, toutes les actualités

Senegal : Une campagne présidentielle commune contre Wade ?



La campagne présidentielle du Senegal a officiellement débuté dimanche, et la particularité de celle-ci est la détermination de l’opposition unie pour que la candidature du président sortant Abdoulaye Wade, au pouvoir depuis douze ans soit retirée.
senegal

Senegal : ensemble contre Abdoulaye Wade

Dimanche, premier jour de campagne, 8 candidats tous issus de l’opposition tenaient un “méga-meeting” commun au centre de Dakar, suite à l’appel du Mouvement du 23 juin ou M23, regroupant opposants et société civile.

Selon un des responsables au Senegal, “l’objectif est d’être tous ensemble pour le début de la campagne électorale”. En effet, selon Cheikh Tidiane Dieye: “il ne s’agit pas d’une campagne classique (…), nous allons accentuer le combat pour le retrait de la candidature de Wade”.

Pas de vote avec la candidature inconstitutionnelle de Wade au Sénégal

La veille du début de la campagne présidentielle au Senegal, les candidats : dont  Moustapha Niasse, Idrissa Seck Ousmane, Tanor Dieng Macky Sall, ainsi que Youssou Ndour, se sont engagés à “rester unis”.

Le scrutin “ne se tiendra pas avec la candidature inconstitutionnelle de Wade”, ont-ils affirmé, appelant les Sénégalais à poursuivre la “mobilisation populaire”.

Senegal : exemple de démocratie et de stabilité en Afrique !

La campagne présidentielle au Senegal, qui s’achèvera le 24 février au soir, débute après une semaine de vives tensions et de manifestations de l’opposition prônant la “résistance pacifique”.

Le 26 février, plus de cinq millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour le dixième scrutin présidentiel depuis l’indépendance en 1960, dans un pays, le Senegal, souvent cité en exemple de démocratie et de stabilité en Afrique.

Elu en 2000 puis réélu en 2007 au, Abdoulaye Wade, 85 ans, brigue un troisième mandat de sept ans face à 13 candidats. Pour l’opposition au Sénégal, ce dernier a épuisé ses deux mandats légaux et donc sa nouvelle candidature est un “coup d’Etat constitutionnel”.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

2 commentaires pour l'actualité: “Senegal : Une campagne présidentielle commune contre Wade ?”

Laisser un commentaire