Toute l'actualité, toutes vos actualités, toutes les actualités

Pays émergents : entre espoir et inquiétude



Avec le ralentissement prévu de leur croissance, le marché des pays émergents inquiète les investisseurs, qui craignent une éventuelle crise.

la salle des pendus à la mine de lewardeLe marché s’inquiète face à la crise des pays émergents

En effet, les investisseurs ont signifié leurs inquiétudes par le retrait de leurs capitaux que ce soit sur les marchés d’actions ou celui des obligations depuis le début du moi de mai. Un désengagement qui entraine la baisse de la Bourse et l’augmentation des taux d’intérêt au sein des pays émergents.

Une situation aggravée par le message d’alerte diffusé la semaine dernière par le FMI qui a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine,  l’Afrique du Sud et la Turquie.

Les réalités des pays émergents

Après des années de croissances fulgurantes, les pays émergents représentés par les BRICS se retrouvent actuellement fragilisés par leurs déficiences structurelles.  La Russie fait face à un problème de gouvernance, le Brésil manque cruellement d’infrastructures.  Les deux pays ont pour point commun la  faiblesse de leurs industries, en particulier pour le Brésil qui manque de produits manufacturiers.

L’Inde et l’Afrique du Sud subissent les dommages collatéraux sur les monnaies avec une perte de 10 % face au dollar. On observe également les déficits courants, chroniques en Inde et en Turquie financés habituellement par des capitaux extérieurs.

 Y a-t-il alors encore de l’espoir pour les pays émergents ?

Le désengagement des investisseurs pour les pays émergents n’inquiètent pas pour autant certains économistes. Une véritable crise à l’instar du krach à la fin des années 1990 en Asie ou en Amérique latine avec des faillites d’État est pour l’instant écartée. En effet, ces pays montrent actuellement d’une part des finances publiques beaucoup plus saines et ont réuni d’importantes réserves obligataires, engendrées par la flambée des prix des matières premières agricoles et énergétiques. D’autre part, le risque de crise bancaire importante au sein des pays émergents est maitrisé car les capitaux ne résultent plus du crédit interbancaire issu des banques occidentales mais de capitaux investis essentiellement à la Bourse.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

2 commentaires pour l'actualité: “Pays émergents : entre espoir et inquiétude”

Laisser un commentaire

Dernières actualités

Kurumsal filo kiralama filo kiralama