Toute l'actualité, toutes vos actualités, toutes les actualités

Hollande – Pays Bas : la démission



Les bourses étaient en baisse hier, un peu à cause de Hollande, mais surtout à cause de la Hollande, où le gouvernement a démissionné faute d’accord sur la réduction de la dette.

Pas d’accord en Hollandehollande-netherlands

Le Premier ministre libéral néerlandais Mark Rutte, a présenté sa démission mardi 24 avril après l’échec des négociations sur la réduction du déficit. Il doit à présent, s’expliquer devant le Parlement sur la chute de son gouvernement, qui a échoué à trouver un accord avec son allié de droite Geert Wilders, sur la réduction du déficit public. Le gouvernement ou ses successeurs, en tout cas les Pays-Bas ou la Hollande, devront également rassurer les marchés qui s’inquiètent de cette chaise vide.

 

Rutte et Wilders en Hollande

Mark Rutte, a pour le moment gardé le silence depuis samedi, il est attendu devant les députés à 14 heures, heure locale. Il doit détailler les circonstances et les conséquences de la démission de son gouvernement entré fonction en octobre 2010. Le chef de file du Parti pour la liberté (PVV), Geert Wilders, a rejeté les mesures de rigueur proposées par la coalition minoritaire de centre-droit menée par Mark Rutte qu’il soutenait au Parlement. Les deux hommes ne se sont pas entendus après un mois et demi de négociations, depuis le 5 mars. Il leur fallait 16 milliards d’économies budgétaires mais les deux hommes en Hollande ont des visions très différentes.

La Hollande pourtant bon élève

La Hollande est pourtant un bon élève européen. Mais leur déficit a atteint en 2011 4,7% du PIB en 2011, un chiffre bien au-delà de la norme de la zone euro de 3%. Le parti libéral (VVD) de Mark Rutte, première formation politique de la chambre basse avec 31 députés sur 150, est favorable à des élections législatives anticipées avant l’été, le 27 juin. Mais le Conseil électoral, chargé d’organiser les élections, estime de con côté que le 5 septembre est la date la plus « réaliste ». Geert Wilders souhaite lui aussi des élections après l’été. Il perdrait selon un sondage 5 sièges. Wilders a déclaré que le paquet de mesures souhaitées par la coalition gouvernementale « n’est pas dans l’intérêt » et « Nous ne voulons pas soumettre à une saignée nos pensions à cause du diktat de Bruxelles ». La Hollande, qui a pourtant pris un certain nombre de réformes sur des sujets très divers, pourrait-elle aussi connaître une crise dure?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Misha Uzan

About 

1 commentaire pour l'actualité: “Hollande – Pays Bas : la démission”

Laisser un commentaire