La grande tradition du sabordage de l’extrême droite française

Nous entendons souvent cette phrase : « la France a la droite la plus bête du monde ». Ce qui nous importe peu sur le sujet du jour. Mais celle-ci est pertinente si nous l’adaptons à l’extrême droite.

« Heureusement que la France a l’extrême droite la plus bête du monde »

Marine Le Pen vient de confirmer une règle qui peut nous rassurer pour la démocratie française. L’extreme droite française est la championne du monde du sabordage quand elle est aux portes du pouvoir. Nous avons été sauvé de : Boulanger, De la Rocque, Le Pen (le père avec ses « détails ») et maintenant Marine avec sa déclaration sur le dénie de responsabilité de la France dans la rafle du Vel d’Hiv.

Elle a raison sur un seul point, la France de Vichy, n’était pas la République Française et l’idée que nous nous en faisons, c’etait la France de la collaboration avec l’occupant nazi. Mais en cherchant à venir sur ce terrain elle en vient à dire qu’elle n’est pas l’héritière des fascistes de Vichy mais de la République. Là il y a un danger.

Heureusement, dans la plus grande tradition de l’extrême droite, on ne sait pas parler d’histoire, l’habitude du révisionnisme certainement.

Et toutes tentatives de disculpation du rôle de Pétain et Laval, les têtes d’affiche de l’époque, dans les crimes commis à l’époque est un révisionnisme de l’histoire. Elle revient donc bien sur son terrain.

C’est bien la préfecture, la police et le zèle de notre administration qui a permis cette rafle. Ce sont des français qui ont commis l’irréparable.

Cette déclaration n’est pas innocente à 15 jours de l’élection présidentielle. Le Front National n’est pas un parti de pouvoir, il est donc logique de créer un malaise, une inquiétude chez certains électeurs dans la dernière ligne droite. Marine peut ainsi mobiliser contre elle.
Ce geste vise à n’avoir aucune chance d’accéder au pouvoir, leur objectif est de vivre de la politique et non de gouverner.

About The Author

Related posts