Pzartech : la plateforme sécurisée qui démocratise l’impression 3D

Pzartech

L’impression 3D entrera-t-elle dans les moeurs du grand public comme l’est aujourd’hui internet? On peut en faire le pari. L’impression 3D dispose aujourd’hui en tout cas d’une plateforme sécurisée mondiale made in Israel.

Pzartech

Pzartech

Une plateforme d’impression 3D : la start-up Pzartech

Une révolution nous dit-on ! L’impression 3D, invention israélienne encore récente mais qui connaît désormais un développement mondial progressif, n’en est encore qu’à ses balbutiements. Il faut bien l’admettre, en dehors des grandes compagnies et des professionnels de secteurs qui y ont un intérêt en termes de production, le grand public n’a pas encore versé dans l’imprimante 3D comme il verse aujourd’hui dans l’utilisation du web au quotidien, des smartphones, tablettes ou autres inventions technologiques de notre temps.
Mais il faut laisser le temps au temps disait en son temps Cervantes.
L’impression 3D fait son chemin et peut aujourd’hui compter sur l’existence d’une plateforme sécurité appelée Pzartech. La startup israélienne propose en effet un service global sous forme d’application favorisant la relation consommateur-imprimeur tout en protégeant la propriété industrielle du designer. Une approche pour rendre plus accessible et plus facile l’impression 3D avant qu’elle révolutionne le monde de tous les jours.

La démocratisation de l’impression 3D

L’ambition de Pzartech n’est rien d’autre que de dépasser d’ores et déjà le cap de la révolution technologique d’atteindre le stade de la vulgarisation, de la démocratisation de ce système d’impression. Encore coûteuse et peu utile pour le quotidien des non professionnels, l’impression 3D avait bien besoin d’une start-up comme Pzartech qui mise sur l’accessibilité aux imprimantes 3D, l’impression de pièces détachées et la protection de la propriété industrielle du designer.

L’impression 3D accessible à tous les professionnels

« L’impression 3D est un outil formidable mais ça dépend ce qu’on en fait, ce n’est pas gadget par nature » explique Jérémie Brabet-Adonajlo, l’un des quatre fondateurs de la start-up. Basée à Tel Aviv dans la pépinière de technologie que constitue la métropole, l’entreprise a débuté son activité début 2014. Et petit plus, c’est une entreprise d’origine française de par l’origine de ses fondateurs, qui ont par conséquent choisi de tester leur offre avant tout sur le marché français.
Pzartech a pour ce faire développer une application gratuite pour smartphone qui fonctionnerait comme une plateforme de rencontre unique entre le consommateur, les possesseurs d’imprimantes 3D et les designers. L’application permet aux consommateurs de chercher l’imprimante 3D la plus proche et la moins chère grâce à un principe d’enchère inversée. L’entreprise a développé un partenariat avec des possesseurs d’imprimantes 3D, des copy centers, dont « le nombre va augmenter fortement dans les années à venir » expliquent les fondateurs, et les designers. Pzartech est la smart-up qui rend la connaissance de l’impression 3D, son achat, son accès et finalement son utilisation plus facile. Elle veut offrir un lien sécurisé entre tous ces acteurs. Plus encore la startup  souhaite aussi développer des solutions pour protéger la propriété industrielle du designer grâce à une technologie de streaming de l’impression, afin que les utilisateurs auraient n’aient accès qu’à une partie du fichier d’impression de façon à ne pas violer les droits du designer. Autre projet de Pzartech : créer des algorithmes permettant d’optimiser l’impression et d’écarter toutes les contraintes techniques qui rendraient le fichier défectueux. « Notre initiative part du constat suivant : beaucoup de gens connaissent l’impression 3D mais personne ne l’utilise réellement », Pzartech propose donc des services adaptés, simples et efficaces pour que la révolution de l’impression 3D prenne enfin feu en se positionnant sur un marché de niche : celui de l’impression de pièces détachées en plastique. « Ce sont des pièces qui ne font pas partie de la technologie en elle-même mais qui, lorsqu’elles sont défectueuses, rendent un appareil inutilisable. Et on a des objets qui se cassent tous les jours. » On en connaît tous, Pzartech propose donc de se mettre au service des gens en utilisant l’impression 3D pour rendre vie à des appareils en réutilisant des pièces défectueuses qui ont repris vie après passage par l’impression 3D.

About The Author

Related posts

2 Comments

  1. Pingback: Pzartech : la plateforme sécurisé...

  2. Pingback: Pzartech : la plateforme sécurisé...

Comments are closed.