Hôtels : luxe ou bon marché, où passer ses vacances cet été

Forfait tout compris, hôtel suivi d’activités organiszes, voyages en groupe, découverte, randonnée, colonies de vacances, hôtellerie de luxe ou logement chez l’habitant : l’été promet d’être riche en activité touristique et hôtellière avec pas mal de changements.

Le Grexit : une conséquence sur les vacances

Le Grexit, s’il a lieu, du moins la crise en Grèce devrait être la première donnée des vacanciers, en particulier pour ceux qui partent en Grèce. Les choses devraient pourtant se passer normalement. Avec 0% du PIB grec, le tourisme est sans doute la seule chose qui fonctionne bien en Grèce, ou du moins qui ne connaît pas la crise. Bien au contraire, la Grèce pourrait bien baisser les prix et les touristes affluer par une économie qui ne s’enrichit pas suffisamment et qui risque de s’appauvrir. Le marché du tourisme en Grèce pourrait peut-être même augmenter. L’annulation de ses vacances n’est pas encore au programme, même le citoyen allemand qui passe ses vacances en Crète n’a pas prévu de sanctionner la Grèce en refusant de lui donner de l’argent pendant l’été, après l’avoir financé pendant des années sans se faire rembourser. Le touriste fait finalement passer ses vacances avant tout, et règlera ses comptes en septembre.

Le terrorisme pourrait profiter à la Grèce

Autre élément qui pourrait profiter à la Grèce, le terrorisme en Afrique du nord. Après l’attentat terrible de Tunisie certains redoutent de mettre les pieds dans des pays en proie à la déstabilisation et aux violences. Ceux-là pourraient bien se rabattre sur les îles grecques qui restent en dehors de toute l’agitation économique et sociale du reste de la Grèce.

Luxe ou bon marché : AirBnb devient leader

Le grand changement de l’été, bien qu’il ne soit pas nouveau devrait être AirBnb. La plateforme a enregistré des résultats particulièrement attractifs cette année et pourrait bien dépasser un cap. Même les plus réticents à s’y mettre finissent par lever leurs résistances.Durant l’été 2014, plus de 517 000 personnes ont été hébergées à Paris via Airbnb par exemple. Ce chiffre pourrait être bien plus élevé en 2015, et pas seulement à Paris mais partout où AirBnb est présent. La plateforme prévoit également une entrée en bourse, des investissements conséquents et aussi une ouverture au secteur du luxe. AirBnb fait main basse sur des destinations touristiques chères, à Paris, à Londres, New York ou encore tel Aviv et concurrence désormais clairement l’hôtellerie traditionnelle. Qui commence à s’en inquiéter. Le plus original pour cet été serait donc de partir dans les îles grecques, mais avec AirBnb…

 

About The Author

Related posts