SFR serait sur le point de racheter Bouygues

SFR, alias Numéricable depuis son rachat par le groupe Altice du magnat Patrick Drahi, aurait proposé de racheter Bouygues Telecom, selon une information révélée par le Journal du Dimanche. Un tel rachat est-il possible et quelles conséquences aurait-il pour le marché des Telecoms.

SFR et Bouygues Télécom

Le magnat des télécoms et médias français Patrick Drahi a défrayé la chronique ce dimanche suite à la publication dans le JDD d’une offre de rachat de Bouygues Telecom pour « un peu plus de dix milliards d’euros » qu’il aurait formulé, selon le journal, qui s’appuie sur « plusieurs sources » non identifiées. L’offre daterait d’une dizaine de jours mais devrait encore être examinée mardi lors d’un conseil d’administration du groupe Bouygues. Le JDD cite encore un lieutenant de Martin Bouygues selon lequel « L’offre de Drahi n’est pas convenable et pas bouclée, notamment son financement ». Bouygues pourrait encore faire monter les enchères si tant est qu’il ait vraiment décider de vendre. On se souvient que des rumeurs courent depuis des mois sur un rachat de Bouygues par SFR sans que quoique ce soit ait été concrétisé. Les rumeurs semble-t-il, ne s’appuyaient toutefois pas sur rien.

 

SFR aurait déjà un accord avec Free

 

Si l’offre se concrétise, SFR reprendrait alors la totalité des 11 millions de clients en téléphonie mobile de Bouygues Telecom et Numericable-SFR deviendrait alors le premier opérateur de France en téléphonie mobile, devant Orange, et le deuxième en accès à internet. Le marché serait alors réduit à une concurrence entre seulement trois groupes – Numericable-SFR, Free et Orange – pour la téléphonie mobile et le package Téléphone-télévision-internet à la maison. Ce rachat pose donc évidemment la question de la concurrence et on pense aussitôt à un blocage de l’autorité des concurrences. A ceci pourrait s’ajouter une opposition des pouvoirs publics alors que le ministre de l’économie Emmanuel Macron a réagi à la publication de l’information en déclarant qu’un rapprochement entre SFR et Bouygues n’était pas « souhaitable ».

Mais le JDD affirme que Free et Numéricable-SFR, les deux concourents qui dérangent Orange, auraient déjà trouvé un accord « pour éviter des obstacles en matière de concurrence » et selon lequel le groupe rival de Xavier Niel « reprendra une partie des fréquences, des antennes et des boutiques de Bouygues ».

 

L’Empire Altice – SFR-Numericable – Patrick Drahi

 

Si la proposition se concrétise Patrick Drahi et sa maison mère Altice seront alors à la tête d’un Empire des Telecoms assez fracassant et qui touche presque tous les continents. En effet en mars 2014, Numericable, propriété de Patrick Drahi, s’était emparé de SFR, au détriment de Bouygues, avec une offre de 13,36 milliards d’euros pour racheter l’opérateur de télécoms à Vivendi. Puis Numéricable-SFR avait absorbé Virgin Mobile et Telindus, et dans le même temps la maison mère Altice, pilotée par Patrick Drahi, a pris le contrôle de Portugal Telecom et de Suddenlink Communications, le septième câblo-opérateur américain. Altice aurait également proposé de racheter l’opérateur numéro 2 des Etats-Unis. Patrick Drahi possède par ailleurs le début d’un empire en Asie, où il s’est implanté en Israël en créant le téléopérateur Hot puis la chaîne israélienne i24news. Cet empire lui permettrait ainsi de remettre à nouveau plisieurs milliards sur la table au moyen d’un emprunt auprès de BNP Paribas, selon le JDD qui affirme que le montant avancé est « 25% plus cher que les 8 milliards estimés par les marchés » pour Bouygues Telecom.

About The Author

Related posts