Grève contre les Pickpockets de la Tour Eiffel.

La plupart des hauts lieux touristiques sont le plus souvent la cible de nombreux pickpockets venus dévaliser les touristes. Il semble que les choses aient quelque peu dépassé la norme à la Tour Eiffel, et les employés se sont mis en grève.

Trop de pickpockets à la Tour Eiffel

Une cinquantaine de salariés a décidé  vendredi matin même d’exercer son droit de retrait, a expliqué Fadila Sahnoune aux journalistes, pour protester contre ce qui se passe au pied et au sein du célèbre monuments depuis de nombreuses années. Selon ses dires, de plus en plus de pickpockets, en bande organisée, occupent les lieux, se battent entre eux, menacent les touristes et le personnel de la Tour Eiffel. La situation devenant intenable, les employés se sont mis en grève.

Des employés de la Tour Eiffel menacés de mort

Certains employés ont même reçu des menaces de mort, rapporte Fadila Sahnoune, déléguée au CE de la Tour Eiffel. En outre lorsqu’ils ont porté plainte ou déposé une main courante, rien n’a abouti selon elle. Plus grave peut être encore, elle rapporte que d’autres pickpockets utilisent des jumelles ou des appareils photos pour visualiser les codes bancaires que réalisent les touristes. Le gérant d’un groupe s’est même récemment fait voler 10.000 euros en espèce.

La Tour Eiffel abandonnée par la police?

Problème qui dure déjà depuis quelques années, il semble aujourd’hui s’aggraver selon les grévistes. Auparavant disent -ils, des bandes de jeunes les empêchaient de travailler dans des conditions optimales mais lorsque la police était sollicitée, ces jeunes ne revenaient pas systématiquement et semblaient avoir un minimum de crainte. Les grévistes estiment être confrontés aujourd’hui à des difficultés plus grandes. « Nous sommes confrontés à des hommes costauds et de plus en plus menaçants » dit Fadila Sahnoune. Certains leur proposeraient même de travailler librement en échange d’une somme d’argent et les menaceraient en cas de refus.

 

Un service administratif en mesure de recevoir des plaintes au sein même de la Tour Eiffel a désormais été ouvert. Le préfet a également été interpellé et des renforts de police vont être mobilisés. La brigade anti-criminalité devrait être autorisée à agir rapidement. Les grévistes demandent que les mesures évoquées soient appliquées et, last but not least, que toute personne qui monte à la Tour Eiffel soit photographiée pour pouvoir être identifiée en vas de problèmes.

About The Author

Related posts