Bottoms Up à Bangkok – Michel Angelo, Pain Maison et Buratta.


La tendance thaï de la mode gastronomique à Bangkok c’est le Bottoms up. Situé au coeur de Sukhumvit, la jeunesse dorée de Bangkok et tout ce qu’elle compte d’artistes, de musiciens et de bohême se presse pour trouver une des rares place de ce monument de la mode qui ne désemplit pas malgré 400 couverts.

IMG_0139
Une reproduction de la fresque du plafond de la chapelle Sixtine nous invite à trouver notre direction dans ce véritable musée d’Art Baroque, Gargantuesque purgatoire où se côtoient la reproduction fidèle d’Homer Simpson et le David de Michel Angelo.

 

IMG_0160

Sak, l’hôte des lieux.

IMG_0151Chatdamrong, peintre de la Reine a réalisé ces oeuvres sous la direction du maître des lieux « SAK »

IMG_0163

dégustation de pain complet « Pain Maison » avec huile d’olive et romarin.

Chaque colonne, chaque mur porte une montre de collection jusqu’à la salle de concert. Un métronome de pendules suspendues invite chaque soir un orchestre nouveau qui donne un écho harmonique au diapason des couleurs. Le trait audacieux du peintre de la Reine s’invite dans la partition des musiciens pour se terminer en note de musique.

La longueur d’une fresque qui décrit la fermentation de la bière de la fermentation jusqu’à la brasserie, mène à la plus célèbre barmaid de Thailande, aux cheveux rouge, qui exécute les coktails les plus fantasques en se conformant exactement aux caprices de clients.

En coulisse, dans leur immense théâtre de casseroles et leurs batteries de poëles, la cuisine répond tel un choeur angélique aux percussions de l’orchestre.

L’on y prépare une cuisine thaï aux parfums italiens… nous dit Sak.

Un salon anglais permet aux fumeurs de déguster leurs cigares grâce à un mécanisme ingénieux d’injection d’Ozone qui plaque la fumée au sol si bien qu’un asthmatique n’y ressent aucune gêne respiratoire.

Une reproduction de la scène de Pâques, le dernier repas remanié style Fernando Botero témoigne des accords trinitaires « Mets-Vins-Musique ».

Sous ce ciel d’Italie du Levant on dégustera la Buratta traditionelle fait main à Bangkok de Mille Stelle sur de Rosetta et Baguettes de Pain Maison.

« Net » est la générale Manageuse du Vin. « Le temps est venu pour que les thai apprécient le vin ». Cette disposition du palais n’à rien à voir avec la réussite locale de Wine Connection, c’est plutôt l’émergence de la classe moyenne qui dispose les thaï à devenir épicuriens.

Net, General Manager.

« Net » donne au Champagne français la place qui lui revient au Panthéon des vins mousseux. « Même si c’est presque le même goût et la même apparence c’est plus noble que le crément, la Cava et le Prosecco.

La meilleure vente c’est le shiraz grenache mac laren (92/100 au Parker)

« Net » a commencé à vendre du vin avec le Meritus et le très populaire kissing bridge, vin sucré et le mousseux dont les jeunes raffolent presque le même goût que le Prosecco et le champagne mais beaucoup moins cher…

« Net » n’est pas concernée par la marque mais par la qualité du vin dans la bouteille.
La qualité du produit importe davantage que l’étiquette. Les vins thai sont entrain de s’améliorer et finiront par rejoindre la qualité des autres plaide « Net » qui fournit, outre le Bottoms Up, la plupart des 5 étoiles du pays.

About The Author

Related posts

Leave a Reply