Pakistan- Les raisons de l’exécution de masse à Peshawar

Mardi 16 décembre, neuf terroristes talibans ont attaqué l’école publique de l’Armée au nord-ouest de Peshawar, massacrant 132 enfants dans l’attaque terroriste la plus meurtrière de l’histoire du Pakistan.

Pakistan

Pakistan

Pakistan- Une tuerie plus que préméditée

Le massacre a commencé tôt vers 10 h 30, heure du Pakistan, lorsque neuf talibans déguisés en militaires sont entrés dans l’établissement, fréquenté par des enfants de militaires, situé dans les banlieues de la ville et à la frontière des zones tribales.

Selon des témoins, les hommes armés sont passés de classe en classe pour tuer les enfants les uns après les autres, parmi les 500 présents âgés de 10 à 20 ans, tandis que certains parvenaient à prendre la fuite.

Pakistan – Les raisons d’une attaque aussi violente

Le massacre fut un acte de vengeance contre l’armée pakistanaise, qui a tenté de réprimer les talibans au Pakistan dans leurs territoires tribaux du Waziristan nord.  Le TTP a dit répondre  à une offensive de l’armée, lancée en juin dernier. Il a aussi indiqué que les enfants de plusieurs hauts dirigeants de l’armée étudient dans cette école.

Toujours selon le TTP, nombreux furent les membres de leur famille tués lors de cette attaque, si bien que l’attaque sur l’école était pour se venger de ces décès. «Nous avons choisi l’école de l’armée pour l’attaque parce que le gouvernement vise nos familles et les femmes», a déclaré le porte-parole taliban Muhammad Umar Khorasani. «Nous voulons qu’ils sentent la douleur. »

Pakistan – Les talibans sérieusement affaiblis

Actuellement, de l’avis des analystes, les talibans au Pakistan sont  sérieusement affaiblis. En effet, en plus d’être divisée par une succession difficile à sa tête, l’organisation est également agitée par des rivalités tribales.

Depuis la mort de l’ancien chef suprême du mouvement, Hakimullah Mehsud, par un drone américain l’année dernière, l’actuel dirigeant du TTP, le mollah Fazlullah, peine à assurer le rassemblement de la fédération. L’organisation se divise également sur l’attitude à adopter  à l’encontre du régime au Pakistan, que certains veulent épargner  au profit d’une action centrée exclusivement en Afghanistan.

About The Author

Related posts

Leave a Reply