Patrimoine : toujours plus de millionnaires malgré la crise

Le patrimoine des ménages dans le monde a augmenté de 8,3 % sur un an en 2013-2014 pour atteindre 263.000 milliards de dollars, selon l’étude annuelle de Crédit Suisse sur la fortune mondiale. Dans ce classement, la France se classerait au 5ème rang des pays qui comptent le plus de personnes ultra-riches.

Le Patrimoine tiré par les Etats-Unis et l’Europe

En effet, malgré la crise, les ménages ont continué et continuent à s’enrichir. Et alors que l’économie est tout particulièrement affectée en zone euro, la performance du patrimoine mondial est tirée vers le haut par Etats-Unis et l’Europe. La progression mondiale de 8,3 % (de mi-2013 à mi-2014) serait en outre un total « supérieur de 20 % à son plus haut niveau d’avant la crise et supérieur de 39 % à son niveau le plus bas de 2008 », selon les auteurs de l’étude.Seul l’Amérique latine aurait vu son patrimoine s’effriter de 11 milliards de dollars sur un an. Mais la dynamique serait forte en Asie, avec 3,4% (dont la Chine) mais aussi en Afrique (6%) et surtout en Europe (+ 10,6 %) et aux Etats-Unis (+ 11,4 % sur un an).

Le patrimoine des millionnaires

Mais sur 5 ans, c’est de 53% que devrait progresser le patrimoine selon l’étude, portant la population des très riches à 53 millions dans le monde. Au total, la richesse mondiale devrait être de 369.000 milliards de dollars. Rien qu’en France, on compterait1,7 million de millionnaires de plus en 2019 avec une croissance de 70% de leur patrimoine. Mais c’est en Afrique et en Asie que la progression du patrimoine des ménages devrait être la plus importante à terme, avec un nombre de millionnaires doublant quasiment (+93% ) en cinq ans pour atteindre 279.000 personnes de plus pour l’Afrique, et  68% en Asie, soit presqu’un million de millionnaires supplémentaires. Pour les États-Unis l’augmentation devrait être plus contenue mais atteindre tout de même 38% (21 millions de millionnaires de plus). En Europe, le chiffre atteindrait 62% soit sept millions de millionnaires de plus qui se situeraient sourtout en France.

Le patrimoine des ultra-riches

Ces chiffres ne prennent pas en compte néanmoins, l’augmentation du coût de la vie et donc le fait qu’être millionnaire aujourd’hui ou en 2019 ne signifie pas la même chose que l’être il y a une trentaine d’années seulement. Prendre en considération ne serait-ce que les prix de l’immobilier et le coût d’un logement aide notamment à relativiser ces augmentations, puisque les chiffres de l’étude incluent le patrimoine financier et immobilier. Mais Crédit Suisse révèle aussi le poids de l’augmentation des « ultrariches », ceux que les banquiers privés classent dans la catégorie « ultra high net worth individuals » (UHNWI) et qui se concentrent pour 49 % aux Etats-Unis, très loin devant la Chine (6 %), En cinquième position, la France héberge tout de même 3,2 % des « ultrariches » de la planète, soit 4.151 personnes.En pleine période de crise néanmoins, « Sur le long terme, le patrimoine des ménages est lié à la croissance économique […]. Mais sur le court terme, il est sensible à l’évolution du prix des actifs et du taux de change entre monnaies », explique le rapport. Le rebond des marchés actions a en effet fortement bénéficié aux épargnants américains (+ 22,6 % sur un an), mais encore plus aux Français, aux Italiens et aux Allemands, avec une hausse supérieure à 30 %. Mais dans l’étude, les pays européens profitent aussi du fait que l’étude compare les patrimoines en dollars d’une part et prnd en compte l’immobilier d’autre part. Or, sur la période couverte, l’euro a été plutôt fort face au billet vert, ce qui fait gonfler le patrimoine européen, sans que les ménages ne ressentent vraiment d’enrichissement, contrairement à la Russie, pénalisée par le change rouble/dollar. Quant au patrimoine immobilier,il bénéficie de la progression de près de 10 % en Chine, en Australie ou encore dans le Royaume-Uni.

About The Author

Related posts

Leave a Reply