Luxe : 5% de croissance grâce à la Chine

La croissance du secteur du luxe serait en 2014 de 5%, le tourisme venu de Chine reste son principal soutien.

Luxe en Chine

Luxe en Chine

 

Du luxe en baisse

 

Avec une croissance de 5%, le secteur du luxe n’en reste pas moins dans une position de réduction de la croissance, puisqu’on relevait encore 7% en 2013, selon le Cabinet Bain qui publiait ses chiffres la semaine dernière. Moins soutenue, la croissance se décrit néanmoins comme plus pérenne avec de bases solides que sont les consommateurs américains, le marché japonais qui renoue avec le luxe, ou encore l’envie du luxe des consommateurs chinois. C’est la Chine en effet, qui permet au luxe de se maintenir à ce niveau.

 

Le luxe à l’étranger

 

Ce sont plus particulièrement les touristes aisés chinois qui constituent la première clientèle mondiale. Car la nationalité des acheteurs devient la cible prioritaire. Les consommateurs venus de Chine dépensent en moyenne 3 fois plus que les autres. Mais ce n’est plus le pays d’achat qui a son importance, mais celui d’origine. «La mondialisation des dépenses dans le luxe est si importante qu’une analyse par marché géographique n’a désormais plus beaucoup de sens. Le consommateur devient la clé de voûte du secteur, et les goûts et tendances locales ne représentent désormais qu’une partie de l’équation», explique Claudia D’Arpizio, associée de Bain basée à Milan et principal auteur de l’étude. La conséquence de ce déplacement de l’attrait commercial fait que les collections saisonnières, à la base du marché, deviennent pratiquement obsolètes puisque les acheteurs peuvent venir d’un pays où les saisons sont fort différentes.

 

Au total le Cabinet Bain évalue à 213 milliards d’euros les ventes mondiales de produits de luxe en 2014 et prévoit que le ralentissement de la croissance devrait se prolonger au-delà de 2014.

About The Author

Related posts

Leave a Reply