Verizon rachèterait des parts de Vodafone pour 130 milliards de dollars

Il s’agirait du 2e plus gros contrat de tous les temps, selon le Wall Street Journal, un contrat de 130 milliards de dollars entre Vodafone et Vérizon.

vodafoneVodafone et Verizon : 2 géants

Les géants des télécoms britannique Vodafone et américain Verizon auraient trouvé un accord sur la vente des 45% que Vodafone détient dans leur coentreprise aux Etats-Unis, a affirmé dimanche le Wall Street Journal. LE quotidien a évoqué également une opération allant jusqu’à 130 milliards de dollars. Il s’agirait alors de la deuxième plus grosse acquisition jamais réalisée – après celle par Vodafone du groupe Mannesmann en 1999 pour quelque 178 milliards d’euros (203 millions de dollars) -, souligne le quotidien économique sur son site internet.

Annonce prochaine de Vodafone et Verizon

L’accord doit être validé par les conseils d’administration des deux groupes et pourrait être officiellement annoncé « dès lundi après-midi », a ajouté la source du WSJ, « une personne au courant de la situation ». Le conseil d’administration du groupe britannique et celui de Verizon se sont réunis dimanche, à la veille d’un lundi férié aux Etats-Unis.

Rachat de Verizon sur Vodafone

Verizon ne cachait pas depuis plusieurs années vouloir racheter les 45% de son homologue britannique dans Verizon Wireless, le plus gros opérateur américain de téléphonie mobile. Selon les termes de l’accord, Verizon paierait pour moitié en numéraire et pour moitié en actions, avance le WSJ. La capitalisation boursière du groupe s’élève actuellement à 135 milliards de dollars. Vodafone pourrait avec cet argent financer son effort de diversification en Europe, et notamment son offre de rachat à 7,7 milliards d’euros du premier câblo-opérateur allemand Kabel Deutschland, au moment même où il connaît des difficultés sur les marchés du sud de l’Europe.

Cette opération permettrait à Vodafone de se débarrasser d’une participation minoritaire qui ne lui assure aucun contrôle sur Verizon Wireless et sa politique de dividende et à Verizon d’avoir les mains entièrement libres pour conduire sa stratégie. Un accord historique entre deux géants de la téléphonie mobile.

About The Author

Related posts

Leave a Reply