Street Art : pour le luxe aussi

Loin des graffitis qui ne ressemblent à rien, le Street art ou art urbain connaît un développement conséquent ces dernières années. De Paris à New York en passant par Londres et Tel Aviv, le Street art investit également le luxe à présent.

street-art

Le Street Art : du populaire au luxe

Le Street art, appelé en français art urbain, est un mouvement artistique contemporain. Il regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue, ou dans des endroits publics, et englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers, l’affichage voire le yarn bombing ou les installations. Jusqu’à présent, il s’agissait principalement d’un art éphémère vu par un très grand public. Mais les choses sont en train de changer et, suivant le processus logique de la reconnaissance dans un monde démocratique et libéral, il se développe dans des lieux où on l’imaginait peu auparavant. A Londres en effet, un hôtel de luxe a confié un mur de marbre à des grapheurs.

 

Sortir le Street Art de la rue

 

Le concept est pour le moins étrange, puisqu’il s’agit de sortir l’art de la rue, de la rue, c’est-à-dire d’en faire un art également intérieur, dans les bâtiments. Le Street Art ne serait donc plus le Street art, et pourtant il conserverait sa valeur et ses caractéristiques. C’est là l’art de l’art! En effet, organisé par Street Art London, le projet « Outisde In » a vu la collaboration de cinq street artistes renommés venant d’Italie, du Royaume-Uni, d’Afrique du Sud et d’Espagne et le concept, destiné à importer le street art à l’intérieur des bâtiments, a transformé les hauts murs de marbre du ME London Hotel en un graffiti haut de neuf étages. Le Street art a pris possession de 30 mètres de haut dans un hôtel de luxe, passant de l’art populaire à l’art de luxe.

 

Street Art : du mur de Berlin aux hôtels de luxe

 

L’art urbain ou Street Art a fort évolué depuis les années 80, où Thierry Noir, qualifié de « précurseur » du Street art moderne, avait tagué le mur de Berlin pour « le rendre ridicule et aider à sa destruction ». Le Street Art était alors associé à la liberté. Le concept a évolué depuis, le Street Art intègre les hôtels de luxe et ne sert plus à « rendre ridicule » mais à rendre beau. Quant au symbole de liberté, si le Street Art fait aujourd’hui partie du luxe, le luxe, symbole de l’argent, n’est-il pas lui aussi symbole de liberté financière et économique, et donc de liberté?

 

Pour plus d’informations : http://streetartlondon.co.uk/tours/.

About The Author

Related posts

Leave a Reply