La FED agit sur les devises émergentes

Confrontés à des comptes courants fragiles, à un ralentissement de leur économie et à une forte inflation, les marchés émergents semblent être de plus en plus délaissés par les investisseurs qui anticipent une diminution du programme de rachats d’actifs de la Fed, qui agit sur les devises émergentes.

MoneyLe plongeon des devises émergentes

Les roupies indienne et indonésienne ont connu une baisse importante ces derniers jours. La roupie indienne est tombée lundi à un niveau historiquement bas de 62,50 roupies pour un dollar tandis que la devise indonésienne a chuté à son plus bas niveau depuis quatre ans. Vendredi c’est le réal brésilien qui glissait tout autant. Les investisseurs en effet conservent leur doute quant aux mesures des autorités monétaires locales qui cherchent à endiguer la chute de leur monnaie. « La première de nos inquiétudes, c’est que les autorités monétaires n’ont pas encore compris le problème, pensant qu’il s’agit d’une petite bourrasque qui s’affaiblira assez rapidement grâce à des mesures d’assez petite envergure », a écrit Robert Prior-Wandesforde, économiste de Credit Suisse à Singapour, dans une note consacrée à la roupie indienne rapportée par l’agence de presse Reuters.

Toutes les devises émergentes?

Les devises émergentes en ont ainsi pris un coup. La baisse des flux de liquidités bon marché vers les actifs à haut rendements et le programme de rachat d’actifs de la Fed qui débutera dès septembre commencent à peser clairement sur les marchés émergents. L’Inde ou l’Indonésie sont les plus touchés en tant que pays qui accusent des déficits des comptes courants élevés. Mais la question se pose quant aux autres devises émergentes et certains analystes prédisent une propagation de ce mouvement de repli à d’autres marchés asiatiques. C’est dans ce contexte que les chiffres des comptes courants de la Malaisie qui seront publiés mercredi seront observés avec minutie.

Devises émergentes en Asie et en Amérique du Sud

L’Amérique du Sud est également sous les feux des projecteurs. La Banque centrale du Brésil, tout comme la Reserve Bank of India est intervenue pour rassurer les investisseurs, sans pour autant empêcher le réal de plonger vendredi et de renouer avec des plus bas niveaux remontant à 2009, au plus fort de la crise financière mondiale. prédit Param Sarma, directeur général de Brokerage NSP Forex, prévoit que d’autres mesures suivront, mais dans un tel contexte, il doute qu’elles soient efficaces, les tendances lourdes à moyen terme étant plus profondes que les soubresauts conjoncturels. Les devises émergentes au Brésil, en Inde, en Indonésie, peut-être en Malaisie, ont subi une phase de forte volatilité des marchés et d’enregistrement de gains rapides qui expliquent pourquoi les investisseurs les jugent risquées, à forte volatilité difficile à maîtriser et à prévoir.

About The Author

Related posts

2 Comments

  1. Pingback: Une croissance forte à venir … dans 10 ans - CitizenKane CitizenKane

  2. Pingback: Suisse : une villa en vente à 58 millions d'euros - CitizenKane CitizenKane

Leave a Reply