Akrame, à Paris, la cuisine en ébullition

Akrame Benallal. Ce chef originaire d’Oran a décroché sa première étoile à 32 ans. A sa manière, il perpétue la « cuisine des mères » dans son restaurant Akrame. Et tout Paris veut découvrir sa cuisine.

Akrame brûle depuis plusieurs mois les planches gastronomiques parisiennes avec sa table de la rue Lauriston et sa cuisine pleine d’inspirations méditerranéennes dans laquelle souffle ses origines et s’impose une intuition étonnante. Dans sa petite salle d’une vingtaine de couverts, les places sont difficiles à décrocher sans réserver longtemps à l’avance. Le Tout-Paris se bouscule pour découvrir les compositions du « petit prince » d’Oran. Certes, la Capitale peut avoir des engouements artificiels qui disparaissent dans la violence des additions trop salés et la fadeur des plats qui ne le sont pas assez. Mais le parcours d’Akrame, s’il a les courbes idéales pour épouser les nécessités d’un bon communiqué de presse, n’est pas celui d’un éphémère ménestrel de la spatule lassant trop vite par ses tours de passe-passe.

Gagnez un dîner chez Akrame avec le JeuDesGourmets

Akrame passe son enfance à Oran qu’il quitte avec sa mère et ses deux frères à l’âge de 14 ans. Il est l’aîné. Il faut se construire une nouvelle vie. Sa mère lui a transmis le goût de la cuisine. Il entre en apprentissage à Molineuf et, à force de persévérance, s’incruste dans les cuisines des grands : Pierre Gagnaire, Alain Solivarès, les laboratoires de Ferran Adrian… Il explore, assimile, complique, simplifie… Il forge son style en réaction et à force d’expériences, d’erreurs, de découvertes, il trouve sa route. C’est celle de son enfance, la cuisine de sa mère, les poissons, les épices mais une cuisine pensée pour le XXIe siècle. Pas très original ? Détrompez vous. Imaginez Miles Davis qui revisite l’adagio d’Aranjuez. On exagère un peu, mais l’esprit est là. Avec l’exigence comme moteur et un sens de l’improvisation exceptionnel, Akrame révèle un talent incroyable dans l’art d’associer le bon et le beau. Juste pour le plaisir des yeux, allez sur son site Akrame.fr et ne skipper pas l’intro. On le voit préparant quasiment en direct quelques-uns de ses plats. C’est bien plus captivant que le journal de 20 heures !

Pour goûter à sa cuisine avant l’automne et couper la file, il vous reste une solution : profiter du JeuDesGourmetsParis A Tout Prix et tenter de gagner un dîner découverte préparé par le chef Akrame Benallal lui-même.

About The Author

Related posts

Leave a Reply