Léa Lescure, Les nuits mélangées

Léa Lescure, Les nuits mélangées, Saint-Amand-Montrond : mars 2013, Editions Kero

Léa Lescure signe son premier roman, non pas autobiographique, mais inspirée de ses rencontres, celles du monde de la danse mais surtout celles de la nuit, dans les boîtes de stip-tease. Les nuits mélangées est un livre d’expérience sur la prostitution.

lea-lescure-les-nuits-melangees

Léa Lescure raconte Manon

Sans avoir vécu elle-même ce que vit son personnage principal, Manon, Léa Lescure a connu très tôt le milieu de la nuit, de la drogue, du strip-tease et de la prostitution. Elle tente dans ce livre de raconter des expériences, des rencontres, une façon alternative d’aborder le sujet. Manon est une jeune étudiante qui pour gagner rapidement un peu d’argent choisit d’aller travailler comme danseuse de pole et de lap dance dans une boite bruxelloise. Elle fait ses premiers pas dans un monde de prostitution occasionnelle et d’argent facile. Elle devient travailleuse du sexe, fait de la prostitution en auto-stop, sniffe de la coke entre deux passages sur la barre de pole, découvre le lesbianisme et tous les secrets du monde de la nuit.

 

Vision du sexe, par Léa Lescure

 

Léa Lescure raconte une histoire où le sexe est omniprésent. Elle cherche à nous livrer une image de ce monde, refusant toute approche morale, voire compassionnelle. L’approche manque toutefois de personnalisation. L’écriture, fluide et nette, ne permet pas néanmoins de découvrir réellement ce monde inconnu. L’image livrée par Léa Lescure semble trop allusive pour le lecteur néophyte, qui n’en comprend pas tous les ressorts. Si bien qu’on a tendance à laisser son esprit s’échapper en lisant.

 

Léa Lescure, danseuse contemporaine

 

Certains préfèreront peut-être le texte plus brut de Karin Bernfeld dans son Alice au pays des femelles, publié en 2001. Chacun fera son choix. L’approche de Léa Lescure touche avant tout à la danse car c’est par là que tout commence, c’est par là, semble-t-il, qu’on accède au monde de la nuit. Elle-même a été danseuse contemporaine avant de devenir pigiste et écrivaine. Danseuse professionnelle, elle est montée sur de nombreuses scènes à Berlin, New York, Paris. C’est dans la compagnie de Merce Cunningham qu’elle a fait son apprentissage.

Léa Lescure a voulu aborder la prostitution sous un regard alternatif, différent des habitudes. Mais sans donner de plus grande consistance à son livre, elle prend néanmoins le risque de ne pas réussir à accrocher le lecteur qui ne connaît rien de ce monde.

About The Author

Related posts

2 Comments

  1. Pingback: Amazon rachète le Washington Post - CitizenKane CitizenKane

  2. Pingback: Marek Halter, Faites-le - CitizenKane CitizenKane

Leave a Reply