Gastronomie : Trois chefs étoilés français visent la Corée au sein du Comité Colbert

Alors que l’industrie du luxe demandait une aide de l’Etat pour soutenir l’innovation, c’est la haute gastronomie qui a rejoint le Comité Colbert avec pour objectif, s’implanter plus sérieusement en Corée.
comite-colbert

Les chefs de gastronomie française au sein du Comité Colbert

Trois chefs étoilés français, qui comptent parmi les plus grands, Alain Ducasse, Guy  Savoy et Joël Robuchon, ont rejoint le club du luxe français, le Comité Colbert. Ils ont été cooptés lors de l’assemblée générale de l’association à Berlin. Le Comité Colbert est une association fondée en 1954 à l’initiative de Jean-Jacques Guerlain, qui se consacre à la promotion de l’industrie française du luxe en France et à l’étranger. Il est souvent considéré comme le lobby du luxe français, voire du luxe européen, et rassemble, par l’intermédiaire de ses membres, jusqu’à 130 métiers différents. On compte au sein du Comité des noms tels que Dior, Chanel ou Bernardaud.  On ne comprend guère néanmoins comment la gastronomie française n’en a pas fait partie plus tôt. C’est donc à présent chose faite.

La gastronomie s’implante plus profondément

Bien que le Comité Colbert comptait déjà des noms connus de la cuisine, comme Taillevent, Hédiard ou Potel et Chabot, les grands chefs étoilés n’y étaient pas encore. «  Ces trois personnalités vont nous aider à gagner en visibilité sur ce secteur de la gastronomie, a indiqué Elisabeth Ponsolle des Portes, déléguée générale du Comité. En plus, ce sont des entrepreneurs. Chacun a créé une entreprise et une marque. » Il s’agit aussi d’une occasion pour développer gastronomie et luxe à l’étranger. Joël Robuchon compte 18 restaurants sur 20 en dehors de France, à Las Vegas, Taipeh et bientôt à Bangkok, Bombay, etc. Alain Ducasse en compte à Monaco, à New York et au Moyen-Orient, et Guy Savoy est installé à Las Vegas et à Singapour. A eux trois, ils font le tour du monde.

La gastronomie vise la Corée

Le Comité Colbert compte aujourd’hui 78 membres, avec un numerus clausus fixé à 80. Il est donc presque à saturation. L’entrée des trois chefs a été possible par la sortie de certaines marques, comme l’Hôtel de Crillon et le Martinez, à l’occasion de leur rachat par l’américain Starwood, grande chaîne de grand luxe, qui les a revendus depuis. Après la Turquie, le Comité Colbert vise pour 2015 l’entrée en profondeur du luxe français en Corée du Sud. Un pays qui s’inscrit aujourd’hui dans le Top 5, en termes d’exportations, pour le luxe hexagonal. « Le secteur est tiré par de grandes chaînes, comme Lotte ou Galleria, qui disposent de magasins en duty free au centre de Séoul, a souligné Elisabeth Ponsolle des Portes, ce qui draine une large clientèle chinoise et japonaise. » La présence des grands chefs de gastronomie lors du prochain déplacement des maisons françaises, sera sans aucun doute, très appréciée.

About The Author

Related posts

2 Comments

  1. Pingback: LVMH s’offre le luxe italien Loro Piana - CitizenKane CitizenKane

  2. Visa Vietnam

    Fantastic beat ! I wish to apprentice while you amend your website, how can i subscribe for a weblog site?
    The account aided me a appropriate deal. I had been a little bit familiar of
    this your broadcast offered brilliant clear concept

Leave a Reply