L'électrique de luxe façon BMW

Si Renault est en train de devenir un leader en matière de voitures électriques, BMW est lui, un pionnier des véhicules électriques de luxe.

bmw-electrique-coupeBMW créé le huppé électrique

Si Renault entend démocratiser les voitures électriques avec la Fluence électrique puis maintenant la Zoé affichée 13 700 €, BMW entend rester une marque de luxe et a donc préféré faire dans le huppé et le technophile. BMW a donc créé la BMW i. Présentée ces derniers jours à Paris, dans le cadre du Palais de Tokyo, le luxe a rencontré l’électrique. Et c’est bien un musée d’art moderne et contemporain que BMW a choisi pour lancer officiellement en France sa filiale BMW i, dédiée aux modèles électrifiés.

Tout une gamme électrique pour BMW

BMW a donc exposé toute la gamme des BMWi du 4 au 7 avril dernier, entre les concept-cars BMW i3 Coupé et i8 Roadster, les « solutions de mobilité », cherchant à créer une nouveau dynamisme alors que certains affirment que le contexte n’est pas favorable aux voitures électriques pour lesquelles les ventes stagnent malgré un bonus XXL de 7 000 € à l’achat et les incitations politiques.

L’électrique pour BMW

Mais BMW comme Renault semblent bien vouloir défendre l’électrique malgré un démarrage bien plus long qu’espéré. Et chacun avec sa méthode puisqu’il s’agit pour BMW de vendre une la future BMW i3 qui sera lancée en novembre à un tarif avoisinant les 40 000 €. Mais la BMW i3 brille par sa technologie très raffinée, avec aluminium (en bas) et fibre de carbone (en haut) pour compenser le poids des batteries et maintenir la masse totale à 1 250 kilos. BMW i soigne son image de constructeur à la fois technologique et éco-responsable, dans l’espoir de séduire une clientèle aisée sensible à la démarche du développement durable que BMW entend promouvoir.

About The Author

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Voitures électriques et de luxe : de Renault à BMW - CitizenKane CitizenKane

Leave a Reply