Mariage gay : Vincent Peillon refuse le débat à l'école

Au micro de RTL ce matin, le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon, a indiqué que les débats de société ne se menaient pas à l’école. Il en sera ainsi sur le mariage gay.

bisexual flag for womanVincent Peillon répond sur le mariage gay à l’école

 

Vincent Peillon a répliqué à la droite qui l’accuse de vouloir rallumer la guerre scolaire autour du mariage gay. Il a déclaré ce matin : « Il ne faut pas importer dans l’école des débats qui doivent avoir lieu dans la société ». Il a rappelé en effet : « Il y a un principe qui est assez simple dans notre école, sur des sujets qui intéressent les adultes, c’est la neutralité de l’école, nous ne faisons pas dans l’école de prosélytisme, nous veillons à respecter toutes les consciences », avant d’aouter : « Je promeus dans ce pays une laïcité ouverte, il n’y aura pas de guerre scolaire ». « La neutralité, ça vaut pour tout le monde, y compris les établissements publics ». « Ne prenons pas les enfants en otage de nos opinions, nos manifestations ».

 

La lettre de Vincent Peillon sur le mariage gay

 

La polémique avait repris lorsque que Vincent Peillon avait écrit vendredi aux recteurs, leur demandant « la plus grande vigilance » au sujet des débats autour du mariage homosexuel dans l’enseignement catholique. Il avait en effet qualifié de « faute » une lettre du directeur de l’enseignement catholique, Eric de Labarre, aux chefs d’établissement leur indiquant qu’ils pouvaient mettre en place des débats.

Najat Vallaud-Belkacem dans la tourmente du mariage gay

En réalité, Eric de Labarre avait déclaré qu’il évoquait des débats « entre adultes », entre « professionnels de l’éducation », et « Il est hors de question de remettre en cause la neutralité de l’enseignement et le respect des programmes ». « Il n’est pas question d’organiser spontanément des débats dans les classes avec les élèves », « même si, lorsqu’il y a des questions posées par les jeunes et les enfants, le pire c’est évidemment de garder le silence ».

Mais plusieurs problèmes qui ne disent pas leur nom tournent autour de cette polémique.

D’une part, Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, a été filmée en train de plaider pour le mariage gay à l’école. Et quand bien même elle répondait à une question qui lui a été posée, face aux élèves, la droite crie à la politique de deux poids deux mesures.

D’autre part, la droite, via l’église et l’enseignement catholique, tente de saisir les quelques secteurs qui lui sont encore favorables dans la société civile et via lesquels elle peut protester.

Enfin, Vincent Peillon n’a sans doute pas tort sur le fond, mais en laissant aux adultes les débats d’adultes, il admet que l’école est un lieu d’apprentissage et d’éducation où les enfants écoutent ce que les professeurs ont à leur dire. Vincent Peillon au pouvoir, avec François Hollande, montre que la gauche au pouvoir ne suit pas les principes de fin de l’autorité et de relativisation du savoir prônée par les idéologies gauchisantes de 1968 … celles don’t sont en partie issues les théories qui prônent le mariage gay. Philosophiquement, on nage en plein trouble. Entre le mariage gay et l’école, les valeurs dites de gauche et de droite, ne sont pas plus toujours ce qu’on pourrait en penser.

About The Author

Related posts

1 Comment

  1. Pingback: Grand rassemblement contre le mariage gay dimanche : tout commence sur le net - CitizenKane CitizenKane

Leave a Reply