Gastronomie – Pâtisserie : la France championne du monde

L’équipe de France de pâtisserie a remporté lundi soir à Lyon, pour la 7e fois, la Coupe du monde de pâtisserie, un savoir de gastronomie.

profiteroles with ice creamChampionne du monde de gastronomie et pâtisserie

Comment défier la France dans un domaine où elle excelle tant? La France est sans doute le sinon l’un des plus grands pays de gastronomie, mais c’est encore plus vrai lorsqu’il ne s’agit que de pâtisserie. C’est en France qu’on mange les meilleures pâtisseries du monde alors comment l’équipe de France ne serait-elle pas la meilleure dans ce domaine? Il s’agit de l’un des plus prestigieux concours du Salon international de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation.

 

Gastronomie – pâtisserie : et derrière la France?

 

Et derrière la France qu’y a-t-il? Le Japon et l’Italie. Ils étaient en effet également grands favoris de la 13e édition de cette compétition mettant en lice 22 nations. Et sans surprise ils ont décroché respectivement la médaille d’argent et la médaille de bronze. La France obtient la médaille d’or et les 21000 euros qui vont avec. Il s’agit aussi d’un véritable tremplin dans la carrière des trois lauréats : Quentin Bailly, 27 ans, chef chocolatier chez Philippe Rigollot à Annecy (Haute-Savoie), Mathieu Blandin 27 ans également et chef pâtissier de la Maison Pascal Caffet à Troyes (Aube) et Joffrey Lafontaine 33 ans, le chef pâtissier de François Gimenez à Lyon (Rhône). Ils étaient emmenés par Frédéric Cassel, 45 ans et maître pâtissier à Fontainebleau (Seine-et-Marne).

Quelle pâtisserie – gastronomie en France?

Le jury était composé d’un représentant de chaque pays en lice et présidé par l’Espagnol Jodi Bordas, lauréat 2011, qui les a récompensés pour leurs réalisations sur le thème des 24 heures du Mans. On imagine à quel point le jury a dû se lécher les babines. En outre, les Français se sont démarqués des autres candidats en présentant leurs sculptures de sucre et de chocolat entrelacées pour donner l’illusion du mouvement. Dix heures de compétition ont départagé les candidats et les nations. Chaque équipe composée d’un pâtissier, d’un chocolatier et d’un glacier devait réaliser trois entremets au chocolat et aux fruits, douze desserts à l’assiette, ainsi que trois sculptures de 125 cm, en sucre, en chocolat et en glace. Un vrai régal, un bonheur de gastronomie et de pâtisserie.

About The Author

Related posts

Leave a Reply