Licence 4G : SFR, Orange, Bouygues … mais pas Free

SFR, Orange et Bouygues Telecom ont obtenu le lot de fréquence 4G. En revanche, Free n’a pu l’obtenir de lot. Toutefois, il bénéficiera d’un droit d’itinérance.

free mobile

Beaucoup d’argent qui exclue Free

L’attribution des licences 4G a été un véritable succès pour le gouvernement qui s’est réjoui d’un « succès intégral ». En effet, la vente des quatre derniers lots de fréquences basses situées sur la bande des 800 MHz a rapporté 3,575 milliards d’euros à l’Etat. Carrément 1 milliard d’euro de plus que prévu. On appelle ces fréquences basses des fréquences en or car elles permettent de couvrir en Internet haut. Parmi les vainqueurs, SFR a signé le plus gros chèque. Elle a déboursé 1,065 milliard d’euros pour 2 lots de 5MHz, tandis qu’Orange a payé 891 millions d’euros pour obtenir 10 MHz de fréquences et Bouygues Telecom 683 millions d’euro pour 10 MHz.

Pas assez de moyens pour Free

Mais qu’est-ce qui a plombé Free? Son manque de moyens, tout simplement. Dû au lancement de sa nouvelle marque, Free Mobile, qui remporte de nombreux marchés et provoque la résiliation de nombreux clients d’autres opérateurs, le nouvel entrant sur le marché de la téléphonie mobile n’a toutefois pas pu obtenir un lot de fréquences. Néanmoins il bénéficie d’une législation clémente puisqu’il obtient un droit d’itinérance, de roaming. Pour ce faire, Free a déjà signé un partenariat avec Orange pour utiliser ses réseaux 2G et 3G.

Free avec SFR et Orange

Enfin, pour la 4G, Free Mobile utilisera le réseau de SFR puisque ce dernier a obtenu deux blocs de 5 MHz chacun. A souligner que l’absence de fréquences en 800 MHz ne pose pas de problème opérationnel pour Free Mobile. Les zones denses seront couvertes en 4G par Free Mobile grâce aux fréquences en 2,6 GHz. Free bénéficiera aussi de l’itinérance, du roaming sur le réseau de SFR, tout en travaillant aussi avec Orange.

Le premier opérateur à proposer la 4G à ses abonnés sera Orange  qui couvrira 99,6% territoire d’ici 15 ans. La 4G permettra de surfer sur Internet avec des débits d’environ 60 Mbps, Free devra donc passer par Orange pour les obtenir.

About The Author

Related posts

3 Comments

  1. Pingback: Le roaming international sauve Deutsche Telecom CitizenKane

  2. Pingback: Orange baisserait les prix pour répondre à Free CitizenKane

  3. Pingback: Free Mobile, super MVNO de Orange ou roaming Sim de France Telecom ? - CitizenKane CitizenKane

Leave a Reply