emergents : l’Inde, pays emergent en question

L’Inde, pays emergent, connaît une forte croissance, mais aussi de sérieuses difficultés économiques en 2011.

pays emergents

Baisse de la croissance en pays emergent indien

 

L’Inde perd du terrain sur la Chine, le Brésil et l’Afrique du Sud. Le BSE 30, l’indice phare de la bourse de Bombay affiche une chute de 18,06% en 2011, en dessous de ceux des autres BRIC (Brésil, Russie et Inde). Et la croissance indienne sur le troisième trimestre 2011, n’était relativement qu’à 6,9% contre des prévisions à 9%. Elle devrait atteindre environ 7,5% sur l’année, on est tout de même sur des croissances gigantesques, mais en baisse.

 

Inflation galopante en pays emergent d’Inde

 

L’inflation surtout, révèle les difficultés indiennes. De 9% en décembre, elle a été particulièrement forte dans le secteur de l’énergie, notamment pour l’essence, ainsi que pour les biens manufacturés.  Malgré les efforts de la Banque Centrale indienne, qui a augmenté ses taux d’intérêt dans ce but à treize reprises depuis mars 2010, elle n’est pas assez régulée. Et d’après le ministre des Finances indien, « l’Inde ne peut pas se permettre d’avoir une inflation supérieure à 5 ou 6% ».

 

Taux d’intérêt et capitaux étrangers en pays emergent

 

En revers, la hausse des taux d’intérêt a contribué à baisser la croissance du pays, et limité les liquidités disponibles sur la marché indien. La Banque centrale a donc réinjecter des liquidités, via le rachat d’obligations de la dette du pays. Mais cette situation a incité l’agence de notation Moody’s à faire passer la perspective du secteur banquier indien de stable à négative. Du coup, les investisseurs étrangers se sont inquiétés et ont privilégié la gestion flexible de risques en retirant massivement leurs capitaux du pays.  Ils ne détiennent ainsi plus que 530 millions de dollars en actions indiennes en 2011, contre 29 milliards de dollars l’an dernier. A cela s’ajoute l’importance du déficit commercial, que les entreprises indiennes auraient creusé de 30 milliards de dollars et le refus du parlement indien d’autoriser des multinationales étrangères à prendre des participations à hauteur de 51% dans la grande distribution en Inde.

 

Le gouvernement indien compte à présent stimuler la demande intérieure pour relancer l’économie de ce grand pays emergent.

About The Author

Related posts

3 Comments

  1. Pingback: emergents : recentrage des banques en pays emergents d'Europe centrale CitizenKane

  2. Pingback: emergents : les pays emergents dans la crise mondiale : Christine Lagarde sonne l'alarme CitizenKane

  3. Pingback: Pays emergents et multinationales - CitizenKane CitizenKane

Leave a Reply