crise de la dette grecque : les banques abandonnent 50%

Crise de la dette, les créanciers privés de la Grèce abandonnent 100 milliards d’euros sur la dette de 210 milliards d’euros contre une garantie de 30 milliards d’euros consentie par des fonds publics. Le fond européen de stabilité financière atteindra 1000 milliards d’euros.
crise de la dette

crise de la dette : les créanciers de la Grèce abandonnent 100 milliards d’ euros

Au terme d’un marathon de négociations de 10 heures le sommet des chefs d’État et de gouvernement de la zone Euro s’est achevé à 4 heures du matin ; un accord a été signé avec les banques créancières de la Grèce qui ont accepté un abandon de créance de 50%.
La dette grecque est rescindée d’environ 100 milliards d’euros (sur 350 milliards).

crise de la dette : les banques abandonnent 100 milliards contre une garantie de 30 milliards

En contrepartie de leur abandon de créance de 50% de la dette grecque, le secteur bancaire obtient une recapitalisation de 30 milliards d’euros pour les banques grecques, 26 milliards pour les banques espagnoles, 14 milliards pour les banques italiennes et 8 milliards pour les banques françaises. A l’annonce de ce succès l’euro a bondi de 1,388 à 1,397 contre le dollar US pour se stabiliser entre 1,396 et 1,397 sur le marché des changes signe que les bourses asiatiques ont positivement réagi.
La rescision de la dette grecque est une première historique inédite dont il faut attribuer le mérite aux créanciers et aux chefs d’Etat européens : Le président Sarkozy et Angela Merkel ont mis toute leur énergie dans le règlement de la crise de la dette.

euro

euro


crise de la dette : le fonds européen de stabilité financière porté à 1000 milliards d’euros


Le fonds européen de stabilité financière (FESF) sera porté au montant de 1000 milliards d’euros de façon à pouvoir prévenir toute contagion de la crise de la dette, à l’Espagne, l’Italie ou serait-ce en dehors de l’Europe. Les chefs d’Etat européens envisagent de solliciter la Chine et le Brésil en garantie colatérale pour interdire toute contagion de la crise de la dette.

About The Author

Related posts

Leave a Reply